Fonds de solidarité FTQ : 500 000 actionnaires, près de 100 000 emplois!

Mme Linda Young, commis au recouvrement chez Gaz Métropolitain et membre du SEPB-FTQ, est la 500 000e actionnaire de l’histoire du Fonds de solidarité FTQ.
Mme Linda Young, commis au recouvrement chez Gaz Métropolitain et membre du SEPB-FTQ, est la 500 000e actionnaire de l’histoire du Fonds de solidarité FTQ.
Notre Fonds de solidarité a écrit récemment une autre page de son histoire fascinante en accueillant, le 24 février, la 500 000e personne à devenir actionnaire du Fonds.

Une autre page d'histoire est aussi en train de s'écrire : le Fonds approche peu à peu du cap des 100 000 emplois qu'il aura contribué à créer, maintenir et sauvegarder depuis le début de ses activités d'investissement en 1984. Aux dernières nouvelles, le total était d'un peu plus de 93 000. Le Fonds ayant été fondé d'abord et avant tout pour développer l'emploi au Québec, on devra célébrer l'événement quand il surviendra.

Comme le disait le président fondateur, Louis Laberge, en accueillant la 500 000e actionnaire – madame Linda Young, une syndiquée (SEPB) de Gaz Métropolitain –,
«il nous faut continuer à travailler très fort pour que le taux de chômage soit le plus bas possible».

Parmi les principaux projets structurants et créateurs d'emploi soutenus par le Fonds en 2001, le PDG Pierre Genest cite les suivants : Papiers Gaspésia, la Société de développement du magnésium, le Fonds Bionovation et la Société d'investissement pour la diversification de l'exploration minière. Les investissements à impact économique québécois du Fonds totalisaient 2,7 milliards de dollars au 31 décembre, sur un actif net de 4,4 milliards.

58 % d'actionnaires syndiqués
En dépit de la conjoncture difficile, les résultats de la dernière campagne REER du Fonds ont été légèrement supérieurs à ceux de l'an dernier. Pour 45 % des actionnaires, le REER du Fonds a été leur premier et demeure souvent leur unique régime d'épargne-retraite. Environ 30 % des actionnaires contribuent par retenues sur le salaire.

Par ailleurs, 58 % des actionnaires sont syndiqués, en majorité avec la FTQ et aussi avec d'autres organisations syndicales, en particulier la CSQ et la FIIQ qui sont des partenaires du Fonds. Les syndiqués adhèrent surtout par l'entremise du réseau des responsables locaux, les «RL», qui sont plus de 2 200 dans les syndicats FTQ.

Le rendement du Fonds depuis sa création est de 6 %, auquel il faut ajouter le rendement additionnel que représentent les crédits d'impôt de 30 %. La valeur de l'action a augmenté de dix cents, le 15 mars, à 23,25 $.

Sur la photo: Mme Linda Young, commis au recouvrement chez Gaz Métropolitain et membre du SEPB-FTQ, est la 500 000e actionnaire de l'histoire du Fonds de solidarité FTQ. Elle a été accueillie au siège social du Fonds par Louis Laberge, président-fondateur (à l'avant), ainsi que par Henri Massé, président du conseil d'administration et président de la FTQ; Pierre Genest, président-directeur général et René Roy, secrétaire du conseil d'administration et secrétaire général de la FTQ.
  • Taille du texte : normal
  • Imprimer la page
  • Envoyer