2012-07-06 12:33
Nouvelle

Les résultats du vote dans la construction

« Je félicite les militants et les militantes de la FTQ-Construction. C’est grâce à leur travail sans relâche qu’ils ont réussi à accroître la force de leurs syndicats. Bravo! »
— Michel Arsenault, président de la FTQ

Le président de la FTQ, Michel Arsenault
Montréal, le 6 juillet 2012 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) se réjouit du résultat du vote dans la construction. Félicitant les militants et les militantes, ainsi que les agents d’affaires et les membres de chacun des syndicats de la FTQ-Construction qui ont mis toutes leurs énergies à réitérer leur confiance et à consolider leurs rangs durant les trois dernières années, le président de la FTQ, Michel Arsenault souhaite, au nom de tous les affiliés de la FTQ, la bienvenue aux nouveaux adhérents et soutient que le travail n’a pas été facile. Il est fier de constater que la FTQ-Construction compte maintenant plus de 1 500 nouveaux membres, et sa représentativité grimpe de 1 %. Avec 43,8% des membres, elle continue d’être la plus importante organisation syndicale dans l’industrie de la construction.

« Le rapport du comité de travail sur l’industrie de la construction, puis le projet de loi 33 sur le placement syndical, s’en prenaient clairement à la représentativité et à la force de la FTQ-Construction. Aujourd’hui, le résultat du vote montre clairement que les travailleurs et les travailleuses ont souscrit à la vive opposition de la FTQ à ce projet. Les deux principales organisations qui appuyaient le projet de loi, la CSN et la CSD, ont perdu respectivement 2,0 % et 1,4 % de leur représentativité, ce qui se traduit par une baisse respective de leur membership d’environ 19 % et 10 %.

« Côte à côte avec la FTQ-Construction, nous continuerons d’offrir aux travailleurs et aux travailleuses de la construction des services de qualité et inégalés, et nous continuerons à nous préoccuper de leur santé et de leur sécurité, à contrer le travail au noir et à faire respecter leur convention. »

Le président de la FTQ, s’il trouve que l’annonce d’aujourd’hui termine bien sa semaine de travail, s’inquiète par ailleurs du conflit qui persiste entre la direction de la Commission de la construction du Québec (CCQ), sous la houlette de Diane Lemieux, et les 600 salariés membres de la section locale 434 du Syndicat des employées et employés professionnels-les et de bureau (SEPB-Québec).

« L’occasion est offerte à la ministre du Travail d’intervenir positivement et de faciliter un règlement dans ce conflit qui n’a pas lieu d’être, en nommant sans attendre un médiateur spécial en vue d’en arriver à une entente dans les paramètres négociés dans les secteurs public et parapublic. Le syndicat a accepté de recommander à ses membres les propositions du conciliateur et le refus de la direction de la CCQ de faire la même recommandation à son conseil d’administration relève d’une obstination têtue et revancharde. Ce n’est pas comme ça que je connais le déroulement des relations de travail au Québec. »

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus de 600 000 membres.

– 30 –
  • Taille du texte : normal
  • Imprimer la page
  • Envoyer