2012-06-18 12:30
Nouvelle

Conflit étudiant

« La médiation, c’est faire le choix de la responsabilité »
— Michel Arsenault, président de la FTQ

Montréal, le 18 juin 2012 – Pour le président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), Michel Arsenault, le gouvernement du Québec devrait saisir au vol l’appel à la médiation du mouvement étudiant :

« Je crois que l’appel lancé ce matin par la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) constitue un geste qui démontre une volonté réelle de résoudre le conflit qui perdure entre les associations étudiantes et le gouvernement du Québec. C’est une belle occasion pour le gouvernement de saisir cet appel au vol et de faire la démonstration qu’il entend réellement, lui aussi, mettre fin à une crise qui a pris une ampleur impensable il y a quatre mois.

« Comme le message publicitaire du premier ministre le dit, il doit faire le choix de la responsabilité et prendre les bonnes décisions qui s’imposent. Le recours à la médiation en est une. Je crois qu’il est dans l’intérêt de tous, des étudiants et des étudiantes, de leurs parents et de l’ensemble de la population de trouver dès maintenant un terrain d’entente, avant que le conflit ne s’envenime pour mieux reprendre de plus belle à la fin de l’été. Le gouvernement a la responsabilité de le faire, il doit dire OUI à l’appel de la FECQ. »

C’est dans ces termes que le président de la FTQ demande à son tour au gouvernement de faire la démonstration, dans les faits, d’une attitude qu’il veut responsable.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 membres.


— 30 —

Source : FTQ
Pour information : Jean Laverdière, 514 893-7809
  • Taille du texte : normal
  • Imprimer la page
  • Envoyer