2011-12-05 09:30
Nouvelle

Journée internationale des personnes handicapées

« Les syndicats sont des outils efficaces pour faciliter l’intégration et le maintien en emploi », Daniel Boyer, secrétaire général de la FTQ

Montréal, le 5 décembre 2011. – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) a profité de la Journée internationale des personnes handicapées, le 3 décembre, pour réaffirmer l’importance du rôle des syndicats dans l’intégration et le maintien en emploi des personnes handicapées. « Il faut créer des liens et des mécanismes de collaboration entre les syndicats et les Services spécialisés de main-d’œuvre pour personnes handicapées (SSMO-PH) pour ouvrir la porte du marché du travail aux personnes handicapées et pour la maintenir ouverte », a affirmé le secrétaire général de la FTQ, Daniel Boyer.

Depuis maintenant trois ans, la FTQ et le Regroupement des organismes spécialisés pour l’emploi des personnes handicapées (ROSEPH) se sont associés et ont mis sur pied le projet Travaillons ensemble. Il s’agit d’un projet de sensibilisation, d’information et de soutien à l’intégration et au maintien en emploi des personnes handicapées dans les milieux syndiqués de la FTQ.

Un travail sur le terrain pour faire bouger les choses

Durant ces trois années, des milliers de personnes ont été rencontrées dans les syndicats affiliés à la FTQ, et ce, dans toutes les régions du Québec. Des collaborations fructueuses avec les Services spécialisés de main-d’oeuvre membres du ROSEPH ont permis d’ouvrir les portes de plusieurs milieux de travail. Des outils d’information et de sensibilisation ont été développés, des pratiques exemplaires ont été mises en image pour mieux sensibiliser les milieux de travail.

Ces trois années de travail sur le terrain, partout au Québec, ont permis à la FTQ non seulement d’informer et de sensibiliser, mais également de prendre conscience des obstacles systémiques et des enjeux liés à l’embauche et au maintien en emploi des personnes handicapées qui perdurent dans nos milieux de travail.

« Nous allons poursuivre notre réflexion dans tous nos milieux de travail au sujet des obstacles qui se dressent sur le parcours vers l’emploi et en emploi pour les personnes handicapées et nos responsabilités respectives face à leur intégration en emploi. C’est par une collaboration à long terme entre les différents acteurs du marché du travail que nous pourrons réellement changer les choses », ajoute Daniel Boyer.

Pour en savoir plus sur le PROJET TRAVAILLONS ENSEMBLE, consultez le portail Internet de la FTQ, section Personnes handicapées.
  • Taille du texte : normal
  • Imprimer la page
  • Envoyer