Liste des nouvelles

2014-04-23 15:47

Nouveau Conseil des ministres : réaction de la FTQ« Le nouveau gouvernement doit placer l’intérêt de la population du Québec au centre des débats. » — Daniel Boyer, président de la FTQ

Montréal, le 23 avril 2014. – La Fédération des travailleurs et travailleuses (FTQ) du Québec a pris connaissance de la nomination du Conseil des ministres. La centrale syndicale ne commentera pas sur le fond la composition de ce conseil, mais elle s’attend par contre à ce que les principaux responsables des différents ministères donnent foi à l’engagement du premier ministre de diriger le Québec dans la collégialité. « Depuis de trop nombreuses années, dit le président de la FTQ, Daniel Boyer, on nous a habitués à une partisanerie de tous les instants et à des combats de “coqs” sans précédent, sans que la population du Québec y trouve son compte. J’ai bien entendu la promesse du nouveau premier ministre : “Être majoritaire ne donne pas droit à l’arrogance ou au manque de respect envers nos collègues”. Je crois que la démocratie commence par là, dans la civilité des débats. « J’ose également croire, comme M. Couillard l’a également dit, que nous assisterons à un travail de coopération avec les partis de l’opposition. Mais il faut plus que cela, il faut que s’établisse un véritable dialogue avec la société civile, avec les organisations syndicales qui représentent 40 % de la main-d’œuvre et avec les autres associations et regroupements sociaux. »

Suite
2014-04-23 09:30

Le tour du monde… de la FTQMétier : habilleuse

Article paru dans Le Monde Ouvrier, no 106, page 5

Rina Campion est habilleuse pour le Grand Théâtre de Québec et pour la Ville de Québec depuis 1993. Ancienne diplômée de littérature française, elle a exercé plusieurs métiers, dont l’enseignement du français langue seconde et le secrétariat, avant de plonger dans l’univers des costumes. Elles sont cinq habilleuses pigistes de la région de Québec à être syndiquées à la section locale 523 de l’Alliance internationale des employés de scène, de théâtre et de cinéma (AIEST-523). Elles se déplacent au gré des productions entre le Grand Théâtre, le Palais Montcalm, le Colisée, le Pavillon de la jeunesse ou encore des plateaux de télévision. Le goût des costumes, l’attrait des matériaux et de la confection font partie de la vie de Rina depuis l’enfance. « Ma mère faisait beaucoup de couture. J’ai appris en la regardant. Si je suis capable aujourd’hui d’improviser, de reproduire rapidement et sans patron un costume brisé, c’est en grande partie grâce à elle. »

Suite
2014-04-22 10:10

Le 19 de tous les mois, je passe à l’action!

Article paru dans Le Monde Ouvrier, no 106, page 4 L’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC ) au Québec invite ses membres à se mobiliser le 19e jour de chaque mois, pendant 19 minutes. Le concept est simple : assurer une présence à l’extérieur de leur lieu de travail pendant l’heure de dîner, et ce, jusqu’au 19 octobre 2015, jour de la prochaine élection fédérale. « Après l’austérité budgétaire, après les suppressions d’emplois dans la fonction publique fédérale, après la surcharge de travail dans les ministères, nos membres en ont assez et nous demandent de passer à l’action. C’est ce que nous ferons à compter d’aujourd’hui », souligne la vice-présidente de la FTQ et vice-présidente exécutive régionale de l’AFPC-Québec, Magali Picard. Chaque 19 aura sa thématique. Pour le mois de mars, l’AFPC-Québec sensibilisait ses membres aux effets néfastes de l’odieuse réforme de l’assurance-emploi, qui s’attaque aux chômeurs et chômeuses au lieu de s’attaquer au chômage.

Suite
2014-04-16 14:35

Mettons fin au carnage!

Un décès, c’est déjà beaucoup trop… Malheureusement, nous déplorons cette année 184 décès reliés directement au travail. Que ce soit causé par un accident du travail ou par l’effet d’une maladie professionnelle, le travail tue environ 200 personnes chaque année au Québec. Il faut que ça cesse! Pourtant, nous connaissons aujourd’hui les façons de réduire, voire d’éliminer ces tristes statistiques. Nous ne cessons de le répéter : les outils de prévention tels que les comités de santé et sécurité du travail, les représentants et représentantes à la prévention et les programmes de prévention et de santé ont fait leurs preuves. À cela s’ajoutent aujourd’hui des mesures plus costaudes pour convaincre les employeurs délinquants. En effet, depuis plus de dix ans, des modifications visant la négligence criminelle ont été apportées au Code criminel canadien. Ces nouvelles dispositions de la loi prévoient qu’un employeur coupable de négligence criminelle peut être emprisonné.

Suite
2014-04-15 11:40

Projet de loi C-525Les conservateurs persistent dans leur lutte antidémocratique contre le droit à la syndicalisation

Sans que cela fasse grand bruit, les disciples de Stephen Harper ont adopté la semaine dernière le projet de loi C-525 qui s’attaque à la liberté d’association des travailleurs et des travailleuses. La nouvelle loi imposera la tenue d’un vote secret pour obtenir toute accréditation syndicale relevant du code fédéral de travail. Ce projet de loi a été dénoncé par tous les experts consultés et bien entendu par les organisations syndicales, partout à travers le pays, dont la FTQ. Afin de bien comprendre la portée de ce projet de loi — qui doit maintenant obtenir l’aval du Sénat —, la FTQ reproduit des extraits d’un texte publié en mai 2005 dans Le Devoir, sous la plume du juge Louis Morin, une sommité dans le monde des relations de travail. Me Morin a été juge en chef du tribunal du travail et premier président de la Commission des relations du travail. Un texte qui reste toujours aussi pertinent.

Suite
2014-04-08 11:51

Départ de Pauline MaroisLa FTQ salue plus de 30 ans de militantisme

Montréal, le 8 avril 2014. – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) salue, par la voix de son président Daniel Boyer, la carrière politique de Pauline Marois et plus de trente années de militantisme en faveur du Québec. « Après plus de trente années de vie consacrées aux enjeux politiques et socioéconomiques du Québec, dit Daniel Boyer, Pauline Marois mérite qu’on lui rende hommage, ne serait-ce que pour avoir relevé les mandats qui lui ont été confiés par la population alors qu’elle était au pouvoir ou pour avoir joué un rôle de premier plan alors qu’elle était dans l’opposition. « L’addition de ses charges est impressionnante : quatorze mandats ministériels, dont ceux des Finances, du Conseil du Trésor, de la Santé et de l’Éducation, chef du Parti québécois et première femme élue première ministre du Québec. C’est grâce à elle que le Québec fait l’envie de plusieurs pays, avec son réseau sans précédent de centres de la petite enfance. On lui doit également la transformation des écoles confessionnelles en commissions scolaires linguistiques. On peut lui dire chapeau ! »

Suite
2014-04-07 22:50

La FTQ commente le résultat des élections« La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec lance un appel : fini le dénigrement, mettons-nous au travail ! » – Daniel Boyer, président de la FTQ

Montréal, le 7 avril 2014. – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), tout en déplorant le climat malsain dans lequel s’est déroulée la campagne électorale, prend acte des résultats et invite maintenant les parlementaires à mettre leurs différends de côté et à travailler ensemble afin d’améliorer le modèle québécois. Du pain sur la planche « Les nouveaux élus doivent maintenant se mettre à la tâche. À la FTQ, nous souhaitons vivement que certains projets de loi mis de côté soient rapidement repris et mis aux voix. Je pense, entre autres, au projet de loi permettant de mourir dans la dignité. Il faut également que le nouveau gouvernement protège et améliore le français comme langue de travail, revoit les redevances minières, consolide le réseau des centres de la petite enfance (CPE) et qu’il poursuive les échanges sur les régimes de retraite à prestations déterminées dans le secteur municipal. « La nature distincte du Québec, ajoute Daniel Boyer, ne repose pas seulement sur ses caractéristiques identitaires, comme la langue ou la culture. Elle est intimement liée à l’existence de services publics universels et gratuits, à une protection sociale adéquate pour tous et toutes et à ce que l’on appelle le modèle québécois.

Suite
2014-04-04 15:55

Fête internationale des travailleuses et des travailleursContre les mesures d’austérité, contre-attaquons !

C’est sur le thème Contre les politiques d’austérité, contre-attaquons ! que sera célébrée, cette année, la Fête internationale des travailleuses et des travailleurs, le jeudi 1er mai prochain. Dans le contexte politique actuel où un vent de droite souffle de toutes parts, ce thème a été retenu pour rappeler aux gouvernements que les Québécoises et les Québécois sont déterminés à lutter contre la dérive des services publics, la lourde tendance à la privatisation et toutes les politiques d’austérité qui en découlent. Des activités partout au Québec La Coalition du 1er mai, qui regroupedes organisations syndicales, communautaires et étudiantes, vous invite à participer en grand nombre aux différentes activités prévues aux quatre coins du Québec. Le matériel sera disponible sous peu dans toutes les régions. Contactez votre conseil régional.

Suite
2014-04-03 13:00

Ensemble pour un monde plus justeUne campagne FTQ pour répondre aux attaques de la droite

À l’automne 2013, les syndicats affiliés au Congrès du travail du Canada (CTC) ont lancé une vaste campagne visant à faire la promotion des valeurs syndicales et à renforcer le mouvement syndical dans ses capacités de représentation et de défense des travailleurs et travailleuses dans les milieux de travail et dans la société en général. Sur le thème C’est bon d’être juste, une campagne médiatique a déjà eu lieu dans les principaux médias francophones et anglophones pour montrer que le mouvement syndical permet non seulement des emplois décents, mais aussi qu’il offre à tous et à toutes une vie meilleure. Au Québec, le Congrès de la FTQ, tenu en novembre dernier, a décidé de faire un pas de plus pour lutter efficacement contre le vent de droite antisyndical. La campagne que la FTQ et ses syndicats affiliés mettent en œuvre s’adresse à ses militants et militantes, à ses membres et à la population. Bien que certains médias et commentateurs politiques ne relaient pas suffisamment l’information syndicale, la FTQ tentera par tous les moyens de faire connaitre et de convaincre chacun et chacune du bien-fondé de ses positions. Pour aider les syndicats affiliés à aller de l’avant, la FTQ a conçu un site Internet pour cette campagne : www.unmondeplusjuste.org.

Suite
2014-04-03 09:40

Campagne électorale 2014Ces CHU en PPP dont les partis politiques ne veulent pas parler

Montréal, le 3 avril 2014. - La campagne électorale bat son plein et la question des CHU en PPP est rarement évoquée. Pourtant, les CHU en PPP ont un poids considérable sur nos finances publiques et le processus d'attribution des contrats pose encore plusieurs questions auxquelles nous n'avons toujours pas reçu de réponse. C'est pourquoi nous interpellons les partis politiques sur leurs positions respectives sur les CHU en PPP. Le poids des PPP sur nos finances publiques Il est étonnant de voir que la question des partenariats publics-privés (PPP) en santé ait occupé si peu de place dans la présente campagne électorale. Outre un dossier paru cette semaine dans les médias, la question des deux CHU en PPP est pratiquement absente des enjeux évoqués par les différents partis politiques. Pourtant, plusieurs révélations des derniers mois ont démontré les nombreuses problématiques reliées à ces PPP. Ces projets coûteront plus de 6 milliards aux Québécoises et Québécois et les coûts réels auront plus que doublé par rapport aux annonces initiales. La firme Secor-KPMG annonçait en 2012 que les coûts de construction du CHUM explosaient de 127 % et au CUSM de 78 %. « Au moment où la classe politique nous parle de la capacité de payer de l'État, on s'étonne que peu de politiciens s'inquiètent des sommes astronomiques qui sont actuellement dépensées dans les CHU en PPP. Pendant qu'on paiera ces PPP pendant trente ans, on devra continuer de subir des compressions budgétaires dans nos services publics », avancent les porte-parole.

Suite
Pages de nouvelles:
1 2 3 4 5 Suivant Avancer de 10 pages Fin
  • Taille du texte : normal
  • Imprimer la page
  • Envoyer