Visite des dirigeants syndicaux de la FTQ et du SCEP aux travailleurs en grève de Matériaux spécialisés Louiseville

Manifestation d’appui pour les grévistes de Matériaux spécialisés Louiseville

Louiseville, le 17 septembre 2008 – Les dirigeants du Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier (SCEP-FTQ) et de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) sont venus appuyer les travailleurs de l’usine Matériaux spécialisés Louiseville, section locale 866 du SCEP, qui sont en grève depuis le mois de mars dernier. « Si ce n’était de l’entêtement de cet employeur, le conflit serait réglé depuis longtemps », a déclaré le secrétaire général de la FTQ, René Roy.

Des demandes raisonnables rejetées par l’employeur

Au cours de la dernière convention collective, les travailleurs ont accepté des réductions de salaire de 20 %, ces derniers estiment avoir fait leur part pour aider l’entreprise. Ce que veulent les travailleurs, c’est préserver les acquis et maintenir leur pouvoir d’achat. Depuis le début de ce conflit, l’employeur a mis plus d’énergies à contourner la loi antibriseurs de grève qu’à trouver des solutions au litige. « Mais il ne faudrait pas oublier que ce conflit ne se règlera pas devant les tribunaux. Au lieu de dépenser de l’argent en frais d’avocats, l’employeur devrait se rasseoir à la table de négociation et travailler à conclure un accord satisfaisant pour tous », a ajouté Renaud Gagné, vice-président du SCEP-Québec.

Une direction d’entreprise qui cherche la confrontation

Matériaux spécialisés Louiseville, qui appartenait auparavant à Cascades, a été cédée pendant la durée de la convention collective à une nouvelle administration locale provenant d’ex-cadres de Cascades et, depuis leur arrivée, le syndicat a dû se battre au quotidien pour faire appliquer la convention collective. « Il est clair pour nous que tout ce que recherche cet employeur c’est d’attaquer le syndicat pour l’affaiblir. Mais nous avons des nouvelles à lui transmettre, nos membres peuvent compter sur l’appui de milliers de confrères et consoeurs et on ne les laissera pas tomber », ont conclu René Roy, Renaud Gagné et Michel Ouimet, vice-président exécutif SCEP-Québec.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.

– 30 –

Sources : FTQ, SCEP
Renseignements : Jean Laverdière, FTQ 514 893-7809
Marie-Andrée l’Heureux, SCEP 514 916-7373