Sondage Léger-FTQ : 39 % des syndiqués ont l'intention de voter pour le PQ

Montréal, le 4 mars 2003 – Un sondage Léger Marketing réalisé pour le compte de la FTQ révèle que 39 % des syndiqués ont l’intention de voter pour le Parti québécois, 29 % pour le Parti libéral et 28 % pour l’Action démocratique du Québec, après répartition des indécis.

Chez l’ensemble des personnes interrogées, 33 % ont l’intention de voter pour le PQ, 32 % pour le Parti libéral et 28 % pour l’ADQ.

Ce sondage a été réalisé du 12 au 16 février auprès d’un échantillon de 1000 personnes au Québec. Un échantillon de cette taille est précis à 3,4 points de pourcentage près, 19 fois sur 20.

À la question demandant quel est le parti politique le plus favorable aux travailleurs et aux travailleuses, 32 % des personnes sondées répondent que c’est le PQ. Il s’en trouve 20 % pour penser que c’est l’ADQ et 18 % le Parti libéral. Par ailleurs, 17 % des répondants n’ont pas su se prononcer sur cette question et 13 % ont estimé que ce n’était aucun des trois partis mentionnés, ou que c’était un autre parti.

Le PQ arrive notamment en tête dans la population active (36 %), chez les hommes (36 %), les francophones (35 %) et les syndiqués (34 %).

Santé et éducation d’abord

Le sondage révèle par ailleurs que plus des trois quarts (79 %) des répondants préféreraient que le prochain gouvernement du Québec investisse dans les services publics en santé et en éducation plutôt que de réduire les impôts. La réduction des impôts n’est privilégiée que par 19 % des répondants.

Le pourcentage est à peu près le même chez les syndiqués (80 %). Les femmes (85 %) et les personnes au foyer (90 %) sont parmi les personnes plus favorables à des investissements en santé et en éducation.

Bon climat de relations de travail

Le sondage indique que 86 % des répondants (88 % des syndiqués) perçoivent le maintien d’un bon climat de relations de travail comme une priorité pour le prochain gouvernement. Plus des deux tiers des Québécois interrogés (69 %), et 73 % des syndiqués, estiment qu’il règne actuellement un bon climat de relations de travail au Québec.

Santé et sécurité au travail

Enfin, 81 % des répondants (82 % des syndiqués) considèrent la protection de la santé et de la sécurité au travail comme une priorité pour le prochain gouvernement.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.

Source

  • FTQ
  • http://ftq.qc.ca

Renseignements

  • Louis Fournier
  • lfournier@ftq.qc.ca