« Shell doit refaire ses devoirs et négocier de bonne foi avec les acheteurs potentiels de la raffinerie de l’est de Montréal » – Michel Arsenault président de la FTQ

La FTQ lance un appel au boycott de 24 heures des produits Shell le vendredi 11 juin

Montréal le 7 juin 2010 – Réunie en bureau spécial, c’est à l’unanimité que la direction de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) a voté en faveur d’un boycott de 24 heures des produits Shell, le vendredi 11 juin prochain. « Nous lançons un appel à la solidarité des Québécois et des Québécoises pour faire entendre raison à la multinationale Shell. Cet appel au boycott de 24 heures se veut un coup de semonce. Ce n’est pas vrai que nous allons laisser une multinationale mettre 800 familles à la rue, sans compter les 3 500 emplois indirects qu’elle génère, sans réagir. S’il le faut, la FTQ fera appel à la solidarité des consœurs et confrères des autres organisations syndicales du Canada, dont le Congrès du travail du Canada (CTC) », a déclaré le président de la FTQ, Michel Arsenault.

Une véritable négociation

La décision de Shell de fermer sa raffinerie met également en danger la sécurité énergétique du Québec. Dans une lettre qu’il a adressée au président de Shell International, Mark Willams, le président de la FTQ s’est étonné du fait qu’il n’y a jamais eu de véritable négociation avec les acheteurs potentiels. « Nous ne pouvons que mettre en doute la volonté de Shell de vouloir vendre ses installations. Il n’y a eu aucun échange avec les deux acheteurs potentiels et c’est par le biais d’un communiqué laconique que Shell a annoncé la fermeture de sa raffinerie. Ce n’est pas là, le comportement d’un bon citoyen corporatif. Le moins que Shell puisse faire, c’est de revenir à la table et d’amorcer une véritable négociation avec ceux qui souhaitent poursuivre les opérations de raffinerie dans l’est de Montréal », a conclu Michel Arsenault.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus de un demi-million de membres.

– 30 –

Source : FTQ
Renseignements : Jean Laverdière, 514 893-7809