Service Canada/Assurance-emploi - PLUS DE 80 000 PERSONNES EN ATTENTE

« Il n’y a pas de mots pour dire notre mécontentement face au traitement qui est fait aux chômeurs et chômeuses par Service Canada. C’est indécent, honteux, scandaleux! » – Daniel Boyer, secrétaire général, FTQ

Montréal, le 5 février 2012 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) s’indigne de voir des milliers de chômeurs et de chômeuses attendre des semaines et des semaines pour que leur dossier soit traité par Service Canada/Assurance-emploi.

Après avoir demandé à répétition des explications et des correctifs auprès de la ministre fédérale des Ressources humaines et du Développement des compétences, Diane Finley, les représentants de la FTQ au dossier, ainsi que du Syndicat de l’emploi et de l’immigration du Canada, tiennent à dénoncer publiquement une situation qui ne saurait être tolérée davantage.

Plus de 20 000 personnes attendent depuis plus de 40 jours que leur demande de prestations d’assurance-emploi soit traitée, alors que le délai prescrit est de 28 jours.

Le nombre des dossiers en retard, pour lesquels le délai prescrit est de 21 jours, atteint des niveaux inadmissibles :

• plus de 22 500 personnes attendent depuis plus de 123 jours, au-delà du délai de 21 jours, pour des raisons de calculs;

• plus de 22 260 personnes attendent depuis plus de 128 jours, au-delà du délai de 21 jours, pour des raisons, notamment, de prolongations de prestations de maladie;

• plus de 2 900 personnes attendent depuis plus de 78 jours, au-delà du délai de 21 jours, pour des raisons de retour progressif, des modifications de la nature des prestations, etc.;

• plus de 12 318 personnes attendent depuis plus de 424 jours, toujours au-delà du délai de 21 jours, pour des questions d’enquêtes et de contrôles.

Au total, ce sont donc plus de 80 000 personnes qui sont lésées par un service gouvernemental payé à même leurs contributions et celles des employeurs, sans compter le taux d’inaccessibilité aux centres d’appels qui atteint 70 %.

« Il n’y a pas de mots pour dire notre mécontentement face au traitement qui est fait à ces personnes par Service Canada. C’est indécent, honteux, scandaleux, d’autant plus que ces chômeurs et ces chômeuses sont loin de rouler sur l’or! Nous demandons réparation immédiate aux autorités du gouvernement fédéral », a déclaré le secrétaire général de la FTQ, Daniel Boyer.

La FTQ est également outrée de la procédure qui exige de la part de certains chômeurs et chômeuses d’exposer leur vie personnelle et leur situation financière avant d’obtenir le traitement de leur dossier. « Les contribuables au régime d’assurance-emploi paient pour avoir droit à des prestations, selon les conditions prévues au régime. La responsabilité de Service Canada est de faire en sorte qu’ils reçoivent ces prestations dans les meilleurs délais. Il en va souvent de leur survie économique », a conclu Daniel Boyer.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus de 600 000 membres.

Lettre à la ministre Diane Finley du 3 février 2012

– 30 –

Source : FTQ
Renseignements : Jean Laverdière, 514 893-7809, Marc Bellemare, 819 571-2145