Semaine de l’itinérance du 13 au 17 mars: La FTQ et ses syndicats affiliés luttent contre l’itinérance

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et ses syndicats affiliés parrainent pour une troisième année consécutive une semaine de lutte contre l’itinérance, dont l’objectif est de venir en aide aux sans-abris. «Conscients que chaque geste est important, cette semaine de l’itinérance est l’occasion pour la FTQ et ses syndicats affiliés de réaffirmer nos valeurs de justice sociale et de solidarité en étant présents dans nos communautés. Cette semaine met également en lumière l’impact catastrophique des politiques d’austérité sur les personnes plus démunies de la société», déclare le secrétaire général de la FTQ, Serge Cadieux.

«Le nombre d’itinérants et d’itinérantes dans la métropole reste difficile à évaluer, mais ce que nous savons c’est que ce nombre est en constante augmentation. Les organismes qui leur viennent en aide sont durement touchés par les politiques d’austérité d’où l’idée de prendre contact avec ces groupes d’aide et de leur offrir du temps et de l’argent afin qu’ils puissent poursuivre leur mission», ajoute le secrétaire général.

Plusieurs activités sont prévues tout au long de la semaine. Voici les organismes qui seront parrainés par des syndicats affiliés à la FTQ pendant cette semaine de l’itinérance. En voici un aperçu.

Accueil Bonneau

C’est un organisme qui tente de répondre aux besoins de base des itinérants et itinérantes à Montréal. Il sert environ 800 repas par jour, mais fournit de nombreux autres services tels des coupes de cheveux ou des soins infirmiers et est aussi actif en réinsertion sociale de leurs bénéficiaires.

  • Syndicat : Teamsters

Mission Old Brewery

Il s’agit d’un organisme qui nourrit et héberge des itinérants et itinérantes. Il a l’habitude de faire commanditer des soupers par des compagnies ou des organismes qui le désirent.

  • Syndicat : Conseil régional FTQ Montréal métropolitain

Auberge Madeleine

Cette maison pour femmes itinérantes ne reçoit plus la subvention qui lui permettait d’offrir des ateliers de peinture deux fois par mois. L’organisme a également besoin de fournitures de base (principalement des produits d’hygiène féminine et des sous-vêtements).

  • Syndicats : Unifor et Syndicat des employées et employés professionnels-les et de bureau (SEPB)

Refuge des jeunes

Dans la rue, le Refuge des jeunes donne des cours aux jeunes de niveau secondaire et offre des bourses à ceux ou à celles qui veulent continuer leurs études postsecondaires.
Le Refuge des jeunes de Montréal est un organisme pour les jeunes de 17 à 25 ans.

  • Syndicats : FTQ-Construction et Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC)

Bon Dieu dans la rue

Fondé par le Père Emmett Johns «Pops» en 1988, Le Bon Dieu dans la rue vient en aide aux jeunes sans-abris ou en situation précaire. Avec dévouement, empathie et respect, et grâce au soutien de la communauté, il veille à leurs besoins immédiats et travaille avec eux afin qu’ils puissent acquérir les compétences et les ressources nécessaires pour mener une vie plus autonome et plus enrichissante.

  • Syndicat : Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

Maison du Père

Organisme qui héberge et nourrit des hommes de 25 ans et plus et qui offrent un soutien personnel de réinsertion sociale à ceux qui désirent sortir de la rue.

  • Syndicat : Métallos

La rue des Femmes

La rue des Femmes est un organisme à but non lucratif qui vient en aide aux femmes en état d’itinérance et en grande difficulté, des femmes extrêmement blessées, souffrantes et généralement sans-abri.

  • Syndicats : Travailleurs et Travailleuses Unis de l’alimentation et du commerce (TUAC) et Syndicat québécois des employées et employés de services, section locale 298 (SQEES-298)

 

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.