« Remaniement fédéral, les travailleurs et les chômeurs n'y trouvent pas leur compte » – René Roy, secrétaire général de la FTQ

Montréal, le 15 janvier 2002 – « Le maintien de Mme Jane Stewart à titre de ministre du Développement des ressources humaines n’augure rien de bon pour les travailleurs et les chômeurs, victimes d’un véritable braquage à même les surplus de la caisse d’assurance-emploi », a déclaré M. René Roy, secrétaire général de la FTQ, en réaction au remaniement ministériel annoncé ce matin.

Une ministre qui fait la sourde oreille

« Cette ministre a toujours fait la sourde oreille aux demandes de bonification du régime d’assurance-emploi, véritable vache à lait du fédéral, tout en multipliant les restrictions d’accès dont souffrent notamment les travailleurs saisonniers, particulièrement en région », a ajouté le secrétaire général de la FTQ.

Le fossoyeur du transport aérien

« Il en va de même du ministre David Collenette, véritable fossoyeur du transport aérien, qui sous prétexte de laisser aller le marché a mis en place les conditions de la création d’un monopole qui se soucie très peu de la desserte régionale et encore moins des emplois perdus, que ce soit à InterCanadien ou à Canada 3000.

« En maintenant M. Collenette à ce poste, le premier ministre agit ni plus ni moins comme les bonzes de la grande industrie qui félicitent ceux des leurs qui ont à leur palmarès le plus grand nombre de mises à pied, au profit des actionnaires qui engrangent les dividendes », a souligné M. Roy.

Le respect des consensus québécois

Sur le plan des nominations, M. Roy s’inquiète de celle de Mme Anne McLellan à la Santé. « Mme McLellan a montré une telle rigidité par rapport au consensus québécois dans le dossier des jeunes contrevenants qu’on est en droit de se questionner sérieusement sur ses actions futures dans le dossier de la santé. Notre inquiétude est d’autant grande que le gouvernement Chrétien multiplie les empiètements dans les dossiers de juridiction provinciale ».

Une lueur d’espoir dans la nomination de Martin Cauchon

« Par ailleurs, la nomination de M. Martin Cauchon à titre de ministre de la Justice et Procureur général du Canada, de même que ministre responsable du Québec, nous apporte quelque espoir quant au respect des consensus québécois, des champs de juridiction du Québec, de sa spécificité. Sans donner de chèque en blanc à M. Cauchon, la FTQ reconnaît son apport positif au développement régional dans les fonctions qu’il occupait précédemment », a conclu M. Roy.

Source

  • FTQ
  • http://ftq.qc.ca

Renseignements

  • Louis Cauchy
  • lcauchy@ftq.qc.ca