Refonte du contrat de service dans le secteur des services préhospitaliers d’urgence

Photo: Martine Doyon

Des intentions cachées dénonce le mouvement syndical!

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et la Fraternité des travailleurs et travailleuses du préhospitalier du Québec, section locale 592 (FTPQ-592) accusent le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, de se cacher derrière une refonte dans le secteur des services préhospitaliers d’urgence pour couper une fois de plus dans le secteur pré hospitalier.

«Nous ne sommes pas dupes ! En confirmant le statut d’entreprises privées aux compagnies ambulancières et en se retirant du processus de négociation, le Ministère change les règles du jeu en plein milieu de la partie, c’est inacceptable et injustifiable», s’insurge le président de la FTQ, Daniel Boyer.

Rappelons que la convention collective des quelque 4000 paramédics au Québec est échue depuis un an et que la négociation suit son cours depuis ce temps.

«Ce nouveau format de négociation pourrait non seulement créer une disparité de traitement par rapport aux paramédics d’une compagnie à l’autre, mais engendrer une iniquité salariale par rapport aux travailleurs et travailleuses du secteur public qui viennent tout juste de s’entendre avec le gouvernement après des négociations longues et ardues», dénonce le président de la FTPQ-592, Benoit Cowell.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.

La FTPQ- 592 est l’un des syndicats majeurs dans le domaine des soins préhospitaliers d’urgence au Québec.