Réaction de la FTQ au mini-budget Martin : « Ottawa aurait pu faire beaucoup mieux »

Montréal, 18 octobre 2000 – À la suite de la présentation du mini-budget du ministre fédéral des Finances, M. Paul Martin, le président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), M. Henri Massé, a émis la déclaration suivante :

« À l’approche des élections, le gouvernement fédéral a accepté de délier un peu les cordons de la bourse et de puiser dans les surplus faramineux qu’il avait accumulés en grande partie aux dépens des provinces et des contribuables. Les réductions d’impôt annoncées sont évidemment les bienvenues et constituent un gain pour la classe moyenne. M. Martin a ainsi voulu couper l’herbe sous le pied de Stockwell Day, le chef de l’Alliance canadienne.

« Pour le reste, Ottawa aurait pu faire beaucoup mieux. Il aurait pu redonner aux provinces plus rapidement, et non pas sur cinq ans, les milliards qu’il leur a coupés depuis 1994 au titre de l’éducation, de la santé et de l’aide sociale. Il aurait pu donner plus d’argent directement aux provinces en matière d’éducation. Il aurait pu améliorer un régime d’assurance-emploi tellement dégradé qu’il ne protège même plus la moitié des sans-emploi, en particulier les travailleurs saisonniers. Enfin, il aurait pu en mettre un peu moins pour le remboursement de la dette que la croissance économique contribue de toute façon à diminuer. Bref, c’est un budget décevant quand on sait qu’Ottawa patauge dans les surplus. »

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente près d’un demi-million de membres.

Source

  • FTQ
  • http://www.ftq.qc.ca

Renseignements

  • Louis Fournier
  • lfournier@ftq.qc.ca