Pour la première fois, une femme, Nycole Turmel, est élue à la tête du syndicat des fonctionnaires fédéraux

Montréal, 6 mai 2000 - La FTQ a salué aujourd’hui l’élection d’une femme et d’une Québécoise, Mme Nycole Turmel, à la présidence du principal syndicat qui regroupe les fonctionnaires fédéraux, l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC).

L’élection a eu lieu à l’issue du congrès, à Ottawa, du syndicat qui compte 140 000 membres. La FTQ représente au Québec les fonctionnaires fédéraux membres de l’Alliance, soit plus de 30 00 membres.

« Mme Turmel est la première femme et la première francophone élue à la présidence du syndicat, a dit M. René Roy, secrétaire général de la FTQ. Militante depuis plus de vingt ans, elle siège à l’exécutif canadien de l’AFPC depuis 1991. Elle a notamment fait sa marque lors du règlement récent sur l’équité salariale obtenu par le syndicat et dont bénéficient les femmes de la fonction publique fédérale. La FTQ a soutenu activement l’Alliance dans cette lutte et dans plusieurs autres menées par le syndicat. »

Nouveau vice-président à la FTQ

M. Roy a également salué l’élection du nouveau vice-président de l’AFPC pour le Québec, M. Jérôme Turcq, représentant du syndicat des employés de la Défense nationale. Ce dernier prend la relève de Mme Joane Hurens qui occupait cette fonction depuis une quinzaine d’années. Mme Hurens était membre du bureau de direction de la FTQ et M. Turcq lui succéde aussi à ce poste.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente près d’un demi-million de membres.

Source

  • FTQ
  • http://www.ftq.qc.ca

Renseignements

  • Louis Fournier
  • lfournier@ftq.qc.ca