Plusieurs négociations importantes sont en cours ou débutent bientôt pour les syndicats de la FTQ – 3 321 membres de la centrale en grève ou en lock-out

Montréal, le 14 octobre 2002 – Plusieurs rondes de négociations importantes sont en cours ou débutent bientôt pour des dizaines de milliers de membres de syndicats affiliés à la FTQ et certaines d’entre elles risquent de déboucher sur des conflits de travail, a fait savoir M. René Roy, secrétaire général de la centrale. Parmi les négociations majeures, M. Roy mentionne les suivantes :

· Les quelque 10 000 cols blancs et 7 500 cols bleus de la Ville de Montréal (17 500 membres du SCFP), qui négocient leur premier contrat de travail dans la nouvelle ville fusionnée;

· Les 45 000 facteurs et postiers de la Société canadienne des postes (10 500 au Québec), dont le contrat expire en février;

· Les 8 000 machinistes d’Air Canada (3 500 à Montréal), dont le contrat est échu depuis le 27 juin;

· Les 2 000 membres du personnel de la Banque Laurentienne au Québec – la seule banque syndiquée au Canada – dont le contrat a pris fin le 30 juin;

· Les 850 croupiers du Casino de Montréal, dont le contrat arrive à échéance le 1er décembre;

· Tout le personnel de TVA (Quebecor) à Montréal (800 syndiqués).

Des votes en faveur du recours à des moyens de pression ont déjà été tenus notamment auprès du personnel de la Banque Laurentienne, des croupiers du Casino de Montréal, des chauffeurs d’autobus de la Commission de transport de Sherbrooke et du personnel du quotidien Le Journal de Québec (Quebecor).

Grèves et lock-out

Par ailleurs, M. Roy indique que 3 321 membres de la FTQ sont actuellement en grève ou en lock-out dans 9 entreprises au Québec. Les groupes les plus nombreux sont les 2 200 membres du SCFP chez Vidéotron (Quebecor), les 443 membres du Syndicat des Métallos à la mine d’amiante Lab Chrysotile à Thetford, les 335 métallos de l’aciérie Stelco-McMaster à Contrecoeur et les 166 membres du SCEP à l’usine de panneaux gaufrés Louisiana Pacific à Chambord, au Lac-Saint-Jean.

Autres négociations importantes

Parmi les autres grandes négociations en cours ou sur le point de commencer, M. Roy note également les suivantes : près de 4 000 membres du personnel de soutien des universités Laval et de Montréal; 600 chauffeurs d’autobus de la Société de transport de Longueuil; 1 000 salariés du fabricant de patins et d’articles de sport Bauer-Nike à Saint-Jérôme; 3 500 employés de 13 supermarchés Loblaw dans la région de Montréal; 1 200 salariés de Rolls-Royce à Lachine; 1 500 syndiqués dans l’industrie du vêtement de mode à Montréal; 1 000 employés des centres de distribution de la Brasserie Labatt au Québec, 650 salariés de Culinar-Vachon à Sainte-Marie de Beauce, ainsi que les 300 membres du personnel du quotidien Le Journal de Québec (Quebecor).

Dans les secteurs public et parapublic québécois, M. Roy rappelle que les contrats de 55 000 membres de syndicats de la FTQ, dans les réseaux de la santé et de l’éducation, arriveront à échéance le 30 juin prochain.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.

Source

  • FTQ
  • http://ftq.qc.ca

Renseignements

  • Louis Fournier
  • lfournier@ftq.qc.ca