Place des Arts : Le syndicat des techniciens et la FTQ veulent analyser à fond la décision de la Cour suprême

Montréal, le 29 janvier 2004 – Le syndicat des techniciens de la Place des Arts et la FTQ veulent prendre le temps d’analyser à fond la décision complexe rendue par la Cour suprême du Canada, aujourd’hui, dans le conflit de la Place des Arts. Le syndicat donnera une conférence de presse à ce sujet la semaine prochaine en compagnie du président de la FTQ, M. Henri Massé.

Les quelque 150 techniciens de scène de la Place des Arts sont membres de la section locale 56 de l’Alliance internationale des employés de scène, de théâtre et de cinéma (AIEST), un syndicat affilié à la FTQ.

Rappelons que la direction de la Place des Arts, le 11 novembre 1999, avait congédié ses techniciens de scène qui étaient alors en grève légale, depuis le 22 juin 1999, et les avait remplacés par des briseurs de grève. Or, après plusieurs jugements donnant raison au syndicat, la Cour supérieure du Québec émettait une injonction permanente, le 25 janvier 2001, ordonnant à l’employeur de ne plus recourir à des briseurs de grève et d’annuler la décision de congédier ses techniciens en grève. Ceux-ci avaient pu retrouver leur emploi le 31 janvier 2001, soit 19 mois après le début du conflit, mais ils n’ont toujours pas renouvelé leur contrat de travail.

Les techniciens sont sans contrat depuis presque cinq ans, soit depuis le 28 février 1999, et leur syndicat est disposé en tout temps à négocier un nouveau contrat. Le syndicat est présent à la Place des Arts depuis son accréditation le 2 février 1966, soit depuis 38 ans.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.

Source

  • FTQ
  • http://ftq.qc.ca

Renseignements

  • Louis Fournier
  • lfournier@ftq.qc.ca