« On ne peut mépriser ses travailleurs et toute une communauté sans rendre des comptes » – Michel Arsenault, président de la FTQ

Convocation de Shell au Comité permanent de l'industrie

Montréal, lundi 5 juillet 2010 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) salue l’initiative des partis d’opposition à Ottawa de convoquer la pétrolière Shell au Comité permanent de l’industrie pour qu’elle explique son attitude dans le dossier de la vente de sa raffinerie de Montréal-Est.

« Ce n’est pas vrai que Shell pourra s’en tirer avec son attitude désinvolte par rapport à tous les efforts consacrés de bonne foi pour lui trouver un acheteur pour ses installations de Montréal-Est. On ne peut mépriser ses travailleurs et toute une communauté sans rendre des comptes », a fait valoir le président de la FTQ après l’annonce des partis d’opposition fédéraux.

« Nous allons suivre de très près les travaux de ce comité pour nous assurer que Shell ne fasse pas ce qu’elle fait depuis des mois, dire une chose et en faire une autre. C’est l’agenda caché de Shell que nous voulons voir étalé au grand jour », a conclu le président de la FTQ.

La FTQ est la plus grande centrale syndicale québécoise avec plus de un demi-million de membres.

– 30 –

Source : FTQ
Renseignements : Jean Laverdière, 514 893-7809