« On assiste à un véritable massacre à la tronçonneuse. C’est une autre source d’information qui disparaît, c’est inacceptable » – Michel Arsenault, président de la FTQ

La FTQ dénonce les coupures de postes à TQS

Montréal, le mercredi 23 avril 2008 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) dénonce le plan de restructuration annoncé par les nouveaux acquéreurs du réseau TQS. « La fermeture des salles des nouvelles de TQS est inacceptable. Encore une fois, ce sont les travailleurs et les travailleuses qui vont payer le prix de mauvaises décisions de gestionnaires », a déclaré le président de la FTQ, Michel Arsenault.

Une autre source d’information disparaît

Le plan de restructuration proposé est d’autant plus inacceptable qu’il fait disparaître une autre source d’information. La situation est particulièrement grave pour la population de la région de Québec, déjà privée d’informations locales et régionales par le lock-out au Journal de Québec. « Avec ce qui vient d’arriver, Québec devient une véritable zone sinistrée en information », a déclaré le président du syndicat des employés de TQS-Québec, Éric Lévesque, du SCFP-FTQ.

Le CRTC doit dire non aux nouveaux acquéreurs

Le CRTC doit mettre son pied à terre et mettre fin aux massacres de l’information au Québec. « Dans le passé, le CRTC a toujours plié les genoux devant l’industrie en accordant des licences qui se sont traduites par des fermetures de salles des nouvelles et par une réduction dans l’offre de service en information locale et régionale. On a vu ce que cela a donné avec CKAC, c’est assez! La population du Québec mérite une information régionale et locale complémentaire aux autres réseaux », a conclu le président de la FTQ.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.

– 30 –

Source : FTQ

Information : Jean Laverdière, 514 893-7809