« Nous allons nous assurer qu’il ne s’agit pas simplement d’une manœuvre pour se débarrasser du syndicat » – Michel Arsenault, président de la FTQ

Rassemblement de solidarité FTQ contre la fermeture de Flextronics

Montréal, jeudi 26 juin 2008 – Des membres de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) ont manifesté leur appui, cet après-midi, aux quelque 700 travailleurs de l’usine Flextronics, à ville Saint-Laurent, qui perdront leur emploi à l’automne en raison d’une délocalisation des activités de l’entreprise.

« Alors qu’une certaine tendance semble se dessiner dans certains secteurs au rapatriement des activités autrefois délocalisées en raison de la hausse des coûts de transport, on comprend mal la logique de cette délocalisation à contre-courant.

« On comprend d’autant moins cette décision que les compétences et l’expertise pointue dans le développement et la fabrication de réseaux informatiques à la fine pointe de la technologie est ici et non pas au Mexique », a indiqué le président de la FTQ, Michel Arsenault, qui participait au rassemblement de solidarité avec les 700 travailleurs membres de la section locale 1999 du syndicat des Teamsters.

« Il s’agit d’une entreprise en bonne santé financière qui dispose ici d’une main-d’œuvre hautement qualifiée et de spécialistes de pointe dans le développement de nouveaux prototypes.

« On ne joue pas au yo-yo avec de telles compétences qui demandent des années de formation. Et pourtant, c’est ce que fait Flextronics en laissant entendre que, suite à cette délocalisation, elle pourrait éventuellement rapatrier certaines activités à Montréal. C’est carrément irresponsable de laisser planer de telles incertitudes », a fait valoir pour sa part Serge Bérubé, président de la section locale 1999 du syndicat des Teamsters.

« Nous allons suivre ce dossier de près et surtout nous assurer que la manœuvre de Flextronics, dont le client est Nortel, ne vise pas simplement à se débarrasser d’un syndicat qui représente des employés dont la moyenne d’ancienneté est de 20 ans », ont conclu MM. Arsenault et Bérubé.

La FTQ est la plus grande centrale syndicale québécoise avec plus de un demi-million de membres.

– 30 –

Source : FTQ
Renseignements :
Jean Laverdière, FTQ, 514 893-7809
Stéphane Lacroix, Teamsters Canada, 514 608-5101