Négociations du secteur public: la FTQ obtient ses mandats de grève

Montréal, le 3 octobre 2015 – À l’aube de la grande manifestation qui se tiendra aujourd’hui à Montréal, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) annonce que les quelque 40 000 membres de ses syndicats affiliés membres du Front commun (SCFP-SEPB-SQEES-298 et UES-800), ont, à ce jour, voté à plus de 85 % en faveur de la grève.

La tournée des assemblées syndicales à travers le Québec, entamée il y a quelques semaines, se poursuivra au cours des prochains jours pour être complétée vers le milieu de la semaine prochaine. « Nos membres sont à bout de souffle, mais plus mobilisés et déterminés que jamais à mener la bataille pour sauver les services publics et stopper l’hémorragie dans leurs conditions de travail de plus en plus invivables. Il y a très longtemps que nous n’avions pas assisté à une telle mobilisation. Dans des salles combles aux quatre coins du Québec, nos membres des secteurs de la santé et de l’éducation ont dit PRÉSENTS! », déclare le président de la FTQ, Daniel Boyer.

La FTQ invite la population à venir en grand nombre manifester ce midi à Montréal (Parc du Mont-Royal, coin Parc et des Pins) pour dénoncer le démantèlement de l’État social du Québec et envoyer un message clair au gouvernement qui continue de faire la sourde oreille devant les revendications des 400 000 syndiqués du Front commun des services publics et parapublics.

La FTQ représente plus de 40 000 travailleuses et travailleurs dans les réseaux de la santé et de l’éducation. Ces personnes sont membres du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), du Syndicat québécois des employées et employés de service (SQEES), du Syndicat des employées et employés professionnel-les et de bureau (SEPB) et de l’Union des employés et employées de service (UES-800).

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.