Négociations dans les clubs de golf : Lock-out au club Elmridge à l'Île-Bizard

Le 14 mars 2002 – À la veille de l’ouverture de la saison de golf, un lock-out vient de frapper le personnel d’entretien du club de golf Elmridge de l’Île-Bizard à Montréal. Les 35 salariés sont membres de la section locale 501 des Travailleurs et travailleuses unis de l’alimentation et du commerce (TUAC), affiliée à la FTQ. Les négociations portent sur le renouvellement du contrat de travail et le principal point en litige concerne les salaires.

Pendant ce temps, une grève se poursuit depuis près d’un an au Club de golf Saint-Laurent à l’Île-d’Orléans, où 52 membres de la FTQ ont cessé le travail le 30 avril 2001. Les grévistes veulent obtenir le même contrat que celui négocié dans huit autres clubs de golf de la région représentés par la section locale 800 de l’Union des employés et employées de service (FTQ).

Des négociations sont en cours dans d’autres clubs de golf où le personnel est membre de la FTQ, qui compte des syndicats dans vingt-sept clubs de golf au Québec. En voici la liste par régions :

– Montréal et Laval : golf municipal de Montréal (Le Village), Elmridge (Île-Bizard), Dorval, Laval-sur-le-Lac, Centre de golf UFO (Laval);

– Québec : Royal Québec, Mont Sainte-Anne, Lac Saint-Joseph, Courville, Alpin (Ste-Brigitte de Laval), Lorretteville, Cap-Rouge, Charny et Saint-Laurent (Île-d’Orléans);

– Montérégie : Summerlea (Vaudreuil-Dorion), Vallée du Richelieu (Sainte-Julie), Les Dunes (Sorel-Tracy);

– Laurentides-Lanaudière : Le Portage (L’Assomption), Glendale (Mirabel), Gray Rocks (Saint-Jovite);

– Estrie : Mont Orford et Manoir des Sables (Magog-Orford), Sherbrooke, Milby (Lennoxville);

– Outaouais : Royal Ottawa et Rivermead (Aylmer);

– Saguenay – Lac-Saint-Jean : Club de golf du Saguenay (Jonquière).

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.

Source

  • FTQ
  • http://ftq.qc.ca

Renseignements

  • Louis Fournier
  • lfournier@ftq.qc.ca