Moyens de pression lourds et grève au Vieux-Port de Montréal

Montréal, le 21 mai 2003 – Les 360 membres de la FTQ à l’emploi de la Société du Vieux-Port de Montréal entreprendront dans les prochains jours des moyens de pression lourds pouvant conduire à la grève générale conformément au mandat fortement majoritaire donné aux négociateurs syndicaux à l’occasion d’une assemblée générale tenue le mardi 20 mai.

« Le comité de stratégie syndicale s’est réuni aujourd’hui pour élaborer un plan d’action prévoyant des moyens de pression lourds et la possibilité du déclenchement de la grève dans les prochains jours.

« Si l’employeur misait sur le statut occasionnel ou saisonnier d’une bonne partie des employés pour tenter de faire accepter n’importe quelles conditions de travail sans que nos membres se mobilisent, il s’est trompé comme nous l’ont clairement fait savoir les 200 personnes présentes à l’assemblée », a indiqué Mouhssine Mahji, président du syndicat affilié à l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC-FTQ).

Le personnel de la société fédérale du Vieux-Port est composé en immense majorité de jeunes (permanents, occasionnels et saisonniers) qui travaillent entre autres au cinéma Imax, aux visites guidées et aux écluses.

Les principaux enjeux du conflit sont les salaires et la sécurité d’emploi, indique le président du syndicat. « Le salaire minimum au Vieux-Port, qui est de 9,49 $, n’a pas augmenté depuis 1997 et nos membres n’ont aucune sécurité d’emploi », a fait savoir M. Mhaji.

L’AFPC représente quelque 150 000 membres au Canada. La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.

Source

  • FTQ
  • http://ftq.qc.ca

Renseignements

  • Louis Cauchy
  • lcauchy@ftq.qc.ca