Mise au point de la FTQ sur le « report » du colloque de l'AMT sur les PPP

Montréal, vendredi 28 janvier 2005 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), informée du « report » du Colloque PPP 2005 organisé par l’Agence métropolitaine de transport (AMT) et l’Institut pour le partenariat public privé (IPPP) sous le thème « L’alliance tripartite : clé du succès » veut faire la mise au point suivante.

Dans sa lettre expliquant les motifs du report de cet événement, l’AMT énonce que l’objectif de l’événement était justement de réunir les trois parties impliquées dans la prestation de service en PPP. Or le programme du colloque, tel que connu au moment de l’invitation à l’automne 2004, mentionnait un échange entre les principaux intervenants susceptibles de constituer l’alliance tripartite : les autorités publiques, le secteur privé et les employés. On y faisait également état de l’objectif d’évaluer la faisabilité et l’intérêt global d’implanter des PPP en transport collectif au Québec.

Compte tenu de récentes déclarations du ministre des Transports, M. Yvon Marcoux et de membres des administrations publiques impliquées dans le transport collectif tenant pour acquis l’inévitabilité de la formule PPP comme solution aux problèmes de financement dans ce secteur, le débat évoqué pour ce colloque semblait déjà avoir fait l’objet de discussions, sinon de conclusions sous forme de certitudes de la part de bon nombre de participants éventuels.

C’est dans ce contexte que la FTQ, le 25 janvier dernier, a avisé la direction de l’AMT de son désistement. La centrale ne pouvait plus cautionner un événement où les dés auraient été pipés d’avance et où on présumait que les employés des services publics de transport étaient une partie impliquée dans la prestation de services en PPP, tel qu’on peut le lire dans la missive de l’AMT du 26 janvier.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.

Source

  • ftq

Renseignements

  • ftq.qc.ca