Manifestation du 1er mai devant les bureaux du premier ministre Charest - Libérons-nous des projets néolibéraux!

Montréal, le 29 avril 2005 – La Coalition du 1er mai, composée d’organisations syndicales, étudiantes, populaires et communautaires, invite la population de la grande région de Montréal à souligner la Fête des travailleuses et des travailleurs en se joignant aux activités qui se dérouleront sous le thème Libérons-nous des projets néolibéraux !

Le rassemblement est prévu à midi devant les bureaux du premier ministre Jean Charest situés au 2001, rue McGill College. Les porte-parole de la Coalition du 1er mai, Wayne Wilson, coordonnateur régional de la Centrale des syndicats démocratique (CSD) et Denyse Lacelle de la Table régionale des organismes volontaires d’éducation populaire (TROVEP), ainsi que l’invitée internationale Anta Kane, s’adresseront aux participantes et aux participants avant le départ de la marche prévu vers 13 heures. Cette manifestation se terminera par un rassemblement au Medley, situé au 1170, rue Saint-Denis. Les manifestantes et les manifestants sont invités à se joindre à la fête qui débutera vers 15 heures.

Prospérité, pérennité, partage!

Cette manifestation populaire et familiale est l’occasion de réaffirmer qu’à la privatisation, la précarité et la pauvreté, les travailleuses et les travailleurs opposent prospérité, pérennité et partage.

Lors de cette manifestation, les groupes membres de la Coalition rappelleront haut et fort que malgré les tentatives du gouvernement de nous convaincre du contraire, nous avons, collectivement, les moyens de nous opposer aux projets néolibéraux, nous avons les moyens de nos choix de société.

Dans un contexte où les gouvernements sont en train de privatiser nos ressources et nos services publics, de niveler vers le bas nos conditions de vie et de travail tout en maintenant dans une pauvreté sans fin les prestataires de l’aide sociale, les étudiantes et les étudiants, les sans-emploi, les travailleuses et les travailleurs au salaire minimum, les groupes membres de la Coalition appellent à la mobilisation et invitent la population à venir en grand nombre.

Rappelons que la Fête internationale des travailleuses et des travailleurs est née à la suite d’un mouvement de grève, lancé à Chicago le 1er mai 1886 par 300 000 travailleurs qui voulaient obtenir la journée de travail de 8 heures. Une répression policière sanglante est alors survenue : des militantes et des militants syndicaux furent arrêtés et condamnés à mort. Quatre d’entre eux ont été pendus. Six ans plus tard, ils furent innocentés…

Un autre triste anniversaire est souligné cette année

En 1935, le taux de chômage atteint un sommet inégalé au Canada. Les sans-emploi sillonnent le pays à dos de train pour trouver du travail. Le gouvernement met alors sur pied des camps de travail. Les sans-emploi répliquent et déclenchent, le 4 avril, une grève générale dans les camps. Ils organisent une marche vers Ottawa pour réclamer, entre autres, un programme d’assurance-chômage. La marche des sans-emploi sera réprimée dans le sang à Régina, le 1er juillet 1935.

Cette mobilisation, forte de l’appui des organisations ouvrières et de la population, mènera à la création du premier programme d’assurance-chômage du Canada, en 1940.

La Coalition souligne cette année le 70e anniversaire de cette lutte et appelle la population à poursuivre la bataille pour des bonifications substantielles au régime : une caisse autonome d’assurance-emploi et le remboursement des surplus de 46 milliards de dollars pillés dans la caisse depuis 10 ans.

Les membres de la Coalition du 1er mai sont : la Centrale des syndicats démocratiques (CSD), la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), le Conseil central du Montréal métropolitain (CSN), le Conseil régional FTQ Montréal métropolitain, la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ), le Syndicat de la fonction publique du Québec (SFPQ-Montréal-Laval), le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ), la Table régionale des organismes volontaires d’éducation populaire (TROVEP), Au bas de l’échelle, l’Union des travailleuses et travailleurs accidentés de Montréal (UTTAM), le Mouvement Mondial des travailleuses et travailleurs chrétiens (MMTC) et Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC).

Rappel

Quoi : Marche du 1er mai

Quand : Le dimanche 1er mai 2005
Midi

Où : Devant les bureaux du premier ministre Jean Charest
2001, rue McGill College
Montréal

Source

  • Coalition du 1er mai
  • http://ftq.qc.ca

Renseignements

  • Louis Fournier
  • lfournier@ftq.qc.ca