Lutte contre le saccage de l’assurance-emploi Trois autres organisations joignent la coalition

Montréal, le 28 mars 2013. − La Coalition québécoise contre la réforme de l’assurance-emploi est très heureuse d’accueillir trois nouvelles organisations décidées à faire barrage au saccage de l’assurance-emploi.

En effet, la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) et la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) ont décidé d’adhérer à la coalition et de réclamer du gouvernement fédéral la suspension de la réforme de l’assurance-emploi, la réalisation d’études d’impact et la tenue de consultations publiques. La FECQ et la FEUQ réunissent quelque 200 000 étudiantes et étudiants des cégeps et universités québécoises.

Par ailleurs, la coalition accueille également le Syndicat des professionnelles et professionnels de gouvernement du Québec (SPGQ), représentant quelque 25 000 personnes travaillant au sein de la fonction publique québécoise, des sociétés d’État ainsi que des réseaux de la santé et de l’éducation.

4 avril
Ces trois organisations prendront part aux activités de mobilisation à venir partout au Québec et notamment au grand spectacle-événement qui se tiendra le jeudi 4 avril, à Montréal. Plusieurs artistes et personnalités publiques de divers milieux prendront part à cette soirée de solidarité qui sera diffusée en ligne au www.webtv.coop/live.

27 avril
Par ailleurs, la FEUQ, la FECQ et le SPGQ sensibiliseront leurs membres à l’importance de se mobiliser contre le saccage de l’assurance-emploi. Elles participeront à la manifestation nationale qui se tiendra le 27 avril dans les rues de Montréal, dont les détails seront bientôt rendus publics.

À propos de la coalition
En plus de la FEUQ, de la FECQ et du SPGQ, la Coalition québécoise contre la réforme de l’assurance-emploi est composée de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), de l’Union des producteurs agricoles (UPA), de Solidarité rurale du Québec, de la Coalition de l’Est, de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), de la Centrale des syndicats démocratiques (CSD), du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ), de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), de l’Union des artistes (UDA), du Mouvement autonome et solidaire des sans-emploi (MASSE) et du Conseil national des chômeurs (CNC). Ensemble, ces organisations regroupent plus de 1,2 million de salarié-es, 200 000 étudiantes et étudiants, quelque 43 000 producteurs et productrices agricoles, plus de 1300 municipalités et MRC du Québec, des dizaines d’organisations de développement économique et sociocommunautaires du territoire québécois, telles que des CLD et des chambres de commerce ainsi que la plupart des groupes de défense des droits des chômeuses et des chômeurs.