Lutte contre la hausse des frais de scolarité

L’Alliance sociale marchera aux côtés des étudiants et des étudiantes lors de la manifestation nationale du 10 novembre

Montréal, 3 novembre 2011 – À une semaine d’une manifestation étudiante nationale contre la hausse des frais de scolarité, les membres de l’Alliance sociale annoncent qu’ils marcheront aux côtés des étudiants le 10 novembre prochain et lancent un appel à la population à venir manifester avec eux. Pour l’Alliance, la hausse de 1625 $ des frais de scolarité décrétée par le gouvernement libéral de Jean Charest est un exemple très clair de sa vision étroite en ce qui a trait aux finances publiques. Cette hausse draconienne n’atteint pas seulement les étudiants, mais aussi leurs familles qui ne pourront plus les épauler.

Annoncée lors du budget provincial du 17 mars dernier, la hausse des frais de scolarité, chiffrée à 1625 $ de plus par année à terme, constitue l’attaque la plus massive à l’accessibilité aux études des vingt dernières années. Comme dans plusieurs programmes publics, le gouvernement Charest adopte sans discernement une politique utilisateur-payeur comme modèle de financement, transférant ainsi aux familles des responsabilités jusqu’ici assumées par l’État, plutôt que d’assurer l’accès et la qualité des services qui bénéficient à l’ensemble de la population du Québec. La hausse des frais de scolarité empêchera un grand nombre de jeunes issus des milieux moins favorisés et de la classe moyenne d’avoir accès aux bancs d’université ou accroîtra substantiellement l’endettement de cette tranche précise de la population.

L’Alliance sociale rappelle au premier ministre qu’il existe d’autres choix que la tarification à outrance, rappelons la contribution santé, les hausses de tarification de l’électricité et dernièrement son intention d’augmenter celle des CPE de 7 $ à 10 $. Ces mesures attaquent les couches les plus vulnérables de la société, dont font partie, entre autres, les étudiants. Ainsi, au même titre que les nombreuses mesures régressives néolibérales mises en place par le gouvernement, la hausse des frais de scolarité frappera durement tous les étudiants.

En terminant, l’Alliance sociale entend poursuivre son travail d’information et de représentation tout au long de l’année afin de démontrer au gouvernement et aux tenants de sa vision néolibérale qu’il est possible, par des choix intelligents, de faire du Québec une société plus juste et équitable, et ce, pour toutes les générations, présentes et à venir. Les organisations membres de l’Alliance sociale profiteront d’ailleurs des consultations prébudgétaires pour mettre de l’avant leurs propositions pour un budget qui respecte les principes de solidarité intergénérationnelle et d’équité sociale.

Vous trouverez les propositions de l’Alliance sociale dans la section Documents de sa page web au www.alliancesociale.org

Profil de l’Alliance sociale
Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), Confédération des syndicats nationaux (CSN), Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Centrale des syndicats démocratiques (CSD), Syndicat de la fonction publique du Québec (SFPQ), Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ), Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ)

Renseignements: Isabelle Gareau, FTQ 514 383-8028