« Les travailleurs et travailleuses de la santé sont tannés des ministres atteints de structurite aigüe! » - Daniel Boyer, président

Fermeture des Agences de santé et fusion des CSSS

Montréal, le 18 septembre 2014. – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) accueille avec colère la « révolution Barrette » qui se traduirait par la fermeture des agences de santé et la fusion de dizaines de CSSS. « Les travailleurs et les travailleuses du réseau de la santé n’en peuvent plus des réformes qui ne finissent jamais de s’implanter. Voici à nouveau un ministre de la Santé atteint de structurite aigüe!» réagit d’emblée Daniel Boyer, président de la FTQ.

« On se souvient que c’est M. Couillard lui-même qui a créé les CSSS en promettant que ces structures simplifieraient l’accès aux soins et diminueraient les temps d’attente. Allez demander aux gens si la situation s’est améliorée! » s’exclame M. Boyer. En effet, au fil du temps, les CSSS sont devenus des monstres administratifs qui croulent sous la paperasse et où la bureaucratie et les redditions de compte sont sans fin. Les observateurs notent que le taux d’encadrement dans le réseau a explosé avec l’accroissement des strates administratives. « Mais, aujourd’hui, les urgences sont toujours bondées, il n’y a pas suffisamment de médecins de famille et des malades sont toujours sur des listes d’attente. Alors comment croire qu’on améliorera les services à la population en créant des structures encore plus grosses? » se demande Daniel Boyer.

Pour la FTQ, si le taux d’encadrement dans le réseau de la santé est aujourd’hui devenu excessif, sa réduction pourrait se faire sans modifier les structures en place. « Sous le couvert d’éliminer des cadres le ministre propose un grand chambardement de structures sans faire la démonstration que les services à la population s’amélioreront, » ajoute M. Boyer.

La FTQ invite la population à venir lancer un message clair au gouvernement de M. Couillard ce samedi 20 septembre, alors que se tiendra, à Montréal, une grande manifestation contre le projet de loi no 3. « C’est un rendez-vous, ce samedi, à 11 heures, au parc Lafontaine pour exprimer notre mécontentement contre le projet de loi 3 en particulier, mais aussi contre l’attitude générale de ce gouvernement de droite», rappelle le président de la FTQ, Daniel Boyer.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.