Les membres du Front commun talonnent Martin Coiteux en Montérégie

Les membres du Front commun talonnent Martin Coiteux en Montérégie

Photo: Julie Mosetti-Geoffrey

Sainte-Catherine, 30 novembre 2015. – Quelques centaines de travailleuses et de travailleurs du secteur public se sont rassemblés spécialement pour le passage du président du Conseil du trésor, Martin Coiteux à l’invitation de la Chambre de commerce et d’industrie Royal Roussillon.

«Malgré l’intensification des pourparlers à la table centrale depuis le dépôt de la contre-proposition du Front commun, les représentants du Conseil du trésor n’ont toujours pas répondu aux principes que défendent les syndicats» a expliqué Annette Herbeuval, présidente du Conseil central de la Montérégie – CSN.

«M. Coiteux doit comprendre que nous poursuivrons la lutte tant qu’il n’abandonnera pas ses demandes visant, notamment, à faire diminuer la rente des personnes retraitées et à nous maintenir dans le cercle de l’appauvrissement et du retard salarial», a poursuivi Martine Provost, présidente de l’Association des professeurs de Lignery – CSQ. «Pour nous ce sont les bases sur lesquelles il doit faire un pas pour que la négociation progresse.»

À cet effet, nous rappelons que le 26 novembre dernier, l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) a annoncé que le retard salarial des employés de l’État s’était creusé une nouvelle fois pour atteindre 12,9% par rapport aux autres salariés québécois. Même en prenant en compte leur régime de retraite et l’ensemble de leurs avantages sociaux, le retard de leur rémunération globale a augmenté pour s’établir à 7,9%, un bond de 0,3% par rapport à l’an dernier.

«Nous ne laisserons pas Martin Coiteux continuer à appauvrir les employés du secteur publics qui sont majoritairement des femmes», a promis Lucie Levasseur, présidente du SCFP-Québec. «Tant que nous n’aurons pas une entente négociée et satisfaisante, nous ne lâcherons pas Martin Coiteux d’une semelle. Il doit s’attendre à nous trouver sur son chemin, peu importe où il va en Montérégie», a conclu Marc-Olivier Pagé, responsable politique de l’APTS en Montérégie.

À propos

Le Front commun regroupe le Secrétariat intersyndical des services publics (SISP, formé de la CSQ, du SFPQ et de l’APTS), la Confédération des syndicats nationaux (CSN) et la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ). Ensemble, ces organisations représentent plus de 400 000 travailleuses et travailleurs des réseaux de la santé et des services sociaux, de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la fonction publique du Québec. Les conventions collectives du secteur public sont échues depuis le 31 mars 2015