Légère remontée du taux de syndicalisation
de la main-d'œuvre au Québec en 2005

Montréal, dimanche le 5 mars 2006 — Les dernières données de Statistique Canada sur la population active pour l’année 2005, dont la FTQ a obtenu copie, confirme une légère remontée du taux de syndicalisation au Québec comparativement à l’année 2004.

En 2005, le nombre de syndiqués au Québec s’est établi à 1 293 100, soit 18 800 de plus que l’année précédente. Ainsi, le taux de syndicalisation est passé de 39,9 % à 40,2 %, ce qui représente une légère hausse de 0,3 %. Le Québec demeure la province canadienne la plus syndiquée.

« Cette légère augmentation du taux de syndicalisation témoigne de la résistance du mouvement syndical malgré les milliers de pertes d’emplois particulièrement dans le secteur industriel. Cela démontre que le mouvement syndical est plus que jamais essentiel pour défendre les droits des travailleurs et des travailleuses », déclare le secrétaire général de la FTQ, M. René Roy.

L’avantage d’être syndiqué
En 2005, le salaire moyen des travailleurs syndiqués était de 20,74 $/h, comparativement à 16,88 $/h pour les non-syndiqués. Chez les hommes, le salaire moyen des travailleurs syndiqués était de 21,23 $/h, comparativement à 18,75 $/h pour les non-syndiqués.

L’avantage syndical est encore plus important pour les travailleuses. Ainsi, la différence est encore plus grande, alors que la rémunération des travailleuses syndiquées était de 20,20 $/h, comparativement à 15,01 $/h pour celles qui ne sont pas syndiquées.

« Ces données démontrent une fois de plus que rien n’est acquis et illustrent bien l’importance pour les travailleurs et travailleuses d’adhérer à une organisation syndicale. L’écart entre la rémunération des travailleurs syndiqués et non-syndiqués démontre qu’il faut rester vigilent et renforce la volonté de la FTQ de poursuivre son combat pour faciliter l’accès à la syndicalisation », de conclure M. Roy.

* Source : Statistique Canada, Enquête sur la population active, 2005 (CD-ROM)

Tableau 1 — Taux de syndicalisation (%)

2004 2005
Canada 31,7 32,0
Québec 39,9 40,2
Terre-Neuve 38,8 37,2
Manitoba 37,6 37,0
Saskatchewan 35,4 35,5
Colombie-Britannique 33,6 32,7
Île-du-Prince-Édouard 32,6 32,1
Nouveau-Brunswick 28,8 28,2
Nouvelle-Écosse 28,6 29,4
Ontario 27,7 28,8
Alberta 23,7 23,6

Tableau 2 — Salaire horaire moyen et écart entre syndiqués et non-syndiqués

2004 2005
Syndiqués 20,36 $ 20,74 $
Écart 23,9 % 22,9 %
Non-syndiqués 16,43 $ 16,88 $
Hommes
Syndiqués 20,94 $ 21,23 $
Écart 15,20 % 13,20 %
Non syndiqués 18,17 $ 18,74 $
Femmes
Syndiquées 19,69 $ 20,20 $
Écart 34,10 % 34,60 %
Non syndiquées 14,68 $ 15,01 $

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.

-30-

Source : FTQ
Pour information : Jean Laverdière, FTQ, 514 893-7809