Le Québec syndical perd un grand militant

Décès d’Émile Boudreau

Montréal, le 8 novembre 2006 – Une des grandes figures syndicales du Québec, Émile Boudreau, est décédé à l’âge de 90 ans. La FTQ, le Syndicat des Métallos et le monde syndical viennent de perdre un grand militant qui a toujours eu à cœur la défense des travailleuses et des travailleurs, particulièrement les victimes de lésions profession–nelles. « Émile a été un homme de gauche tout en pratiquant un syndicalisme pragmatique. Il est le père du Service de la santé et de la sécurité de la FTQ et un des artisans de la Loi sur la santé et la sécurité du travail au Québec », a déclaré le président de la Fédération des travailleurs et des travailleuses du Québec (FTQ), Henri Massé.

Émile Boudreau a été de toutes les étapes qui ont mené à l’adoption la Loi sur la santé et la sécurité du travail en 1979. « Émile n’a jamais oublié la situation précaire que toute sa famille a subie lorsque son père a été victime d’un accident de travail à la Brown Corporation à La Tuque. Il a continué à défendre des accidentés du travail même après sa retraite. Cette ténacité et cette constance dans ses convictions ont toujours suscité une vive admiration dans nos rangs. Nous le remercions du fond du cœur pour tout ce qu’il a fait », a ajouté le président de la FTQ.

Un homme engagé

Avant cette implication au sein de la FTQ, Émile Boudreau a été pendant 25 ans représentant du Syndicat des Métallos (FTQ). Le directeur québécois du Syndicat des Métallos (FTQ), Michel Arsenault, a souligné qu’il a été au cœur de l’adhésion des mineurs du Nord-Ouest au sein des Métallos au début des années ’50. « Émile a joué un rôle central dans les grandes campagnes de recrutement sur la Côte-Nord, en particulier à Havre St-Pierre et à Sept-Îles. Il a joué un rôle très important lors de la campagne de recrutement des Métallos à Murdochville en 1957, durant la sombre période du duplessisme. Enfin, Émile a été un des militants qui a contribué à faire de notre syndicat une force incontournable pour l’avancement social et politique de la société québécoise. Le Syndicat des Métallos vient de perdre un de ses grands pionniers. Nous lui rendons un dernier hommage et nous offrons nos plus sincères condoléances à sa famille ».

Né le 12 décembre 1915 à Petit Rocher au Nouveau-Brunswick, Émile Boudreau a été tour à tour trappeur, bûcheron, colon et mineur à Normétal en Abitibi. Dès 1944, il est élu secrétaire de l’Association des employés qui devient une section locale du Syndicat des Métallos en 1950. L’année suivante, il est nommé représentant des Métallos en Abitibi, puis coordonnateur régional des Métallos pour la Côte-Nord et la Gaspésie. Plus tard il est nommé adjoint au directeur du Syndicat des Métallos et occupe le poste de vice-président du Conseil du travail de Montréal de 1973 à 1977.

Émile Boudreau, un des artisans de la Loi sur la santé et la sécurité du travail

En 1977 Émile Boudreau entre au service de la FTQ comme directeur fondateur du Service de la santé et de la sécurité du travail.

Il est l’un des artisans de la Loi sur la santé et de la sécurité du travail adoptée en 1979. Il est nommé membre du premier conseil d’administration de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST). Il prend sa retraite en 1982, mais continue d’œuvrer à l’occasion pour la FTQ tout en aidant bénévolement des victimes de lésions professionnelles dans la présentation de leur cause auprès de la CSST.

Au cours de sa carrière, Émile Boudreau a aussi été un fervent militant au sein de diverses organisations politiques et communautaires comme le Parti Social-Démocratique, la CCF, le NPD. Il a aussi été membre fondateur du Parti Québécois.

« Tous ses compagnons de travail, les militantes et les militants qui l’ont côtoyé se souviendront de sa grande détermination et de son franc parler », a conclu le président de la FTQ.

M. Boudreau sera exposé au salon funéraire Urgel Bourgie situé au 745, boulevard Crémazie Est à Montréal, les 9 et 10 novembre de 14 h à 17 h et de 19 h à 21 h. Et le 11 novembre de 9 h à 10 h 30. Le service aura lieu à l’église du Christ-Roi au 9400, rue Lajeunesse à Montréal à compter de 11 h, le 11 novembre.

– 30 –

Sources : FTQ et Syndicat des Métallos

Pour information : Jean Laverdière, FTQ 514 893-7809
Michel Arsenault, Syndicat des Métallos (FTQ), 514 850-2240