« Le livre vert sur la forêt : il y a absence de mesures concrètes pour les travailleurs » – René Roy, secrétaire général de la FTQ

Montréal, vendredi 15 février 2008 – Estimant que le livre vert sur la forêt constitue un premier pas dans la foulée du Sommet sur la forêt, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) s’inquiète par ailleurs de l’absence de mesures concrètes pour venir en aide aux travailleurs et leur redonner un peu d’espoir dans un contexte de crise de l’industrie forestière.

« Nous allons certainement suivre de près les consultations que doit mener le ministre Béchard dans les prochaines semaines afin de faire entendre la voix des travailleurs que nous représentons tant en usine qu’en forêt et rappeler qu’au nombre des consensus atteints au Sommet de la forêt figurait le respect des droits d’ancienneté des travailleurs en cas de fermetures d’usine et de transferts de CAAF », a indiqué le secrétaire général de la FTQ, René Roy.

La FTQ se joint au Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier (SCEP), principal représentant des travailleurs de la forêt, pour réclamer le droit à la syndicalisation et des conditions de travail décentes pour les travailleurs sylvicoles.

« Nous réservons notre jugement sur des questions importantes comme la régionalisation de certaines activités de gestion de la forêt, la représentation des travailleurs dans ce processus, les modifications au système des CAAF. Beaucoup de ces questions méritent des clarifications que nous espérons trouver à l’occasion de la tournée du ministre », a conclu René Roy.

-30-

Source : FTQ
Renseignements : Jean Laverdière, 514 893-7809