Le Fonds de solidarité aide à la mise sur pied d'un Fonds de solidarité au Sénégal - L'annonce officielle en a été faite aujourd'hui à Dakar

Montréal, 6 octobre 2000 - C’est aujourd’hui qu’a été annoncée à Dakar, au Sénégal, la fondation du Fonds de solidarité emploi-retraite des travailleurs sénégalais, mis sur pied avec le soutien technique du Fonds de solidarité de la FTQ, a annoncé M. Henri Massé, président de la FTQ et président du conseil d’administration du Fonds de solidarité.

Dans un message envoyé à cette occasion, M. Massé déclare notamment : « Voilà maintenant près de quatre ans que nous travaillons avec vous au lancement de ce projet et je veux vous dire toute la fierté que nous éprouvons aujourd’hui. Notre fierté est d’autant plus grande qu’il s’agit d’un transfert d’expertise d’une innovation sociale et économique qui a pris naissance au Québec en 1983 et qui connaît pour la première fois, à l’extérieur de notre pays, une adaptation qui tient compte des particularités du Sénégal. Nous félicitons tous les partenaires impliqués dans ce projet et en premier lieu la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal qui a été à l’origine de cette collaboration. »

Lors de la signature de la convention portant création du Fonds sénégalais, les représentants des syndicats, du patronat et du gouvernement du Sénégal ont rendu hommage à la FTQ et au Fonds de solidarité pour leur appui indéfectible dans ce projet, à l’occasion de cette première expérience de transfert d’expertise du Fonds dans le monde. Le fonds sénégalais doit démarrer ses activités dans quelques mois. Ses actionnaires bénéficieront d’une exonération d’impôt de 15 % du montant investi. Comme le Fonds de la FTQ, il investira du capital-risque dans les petites et moyennes entreprises en vue de créer de l’emploi.

M. Massé a souligné que ce projet d’aide technique du Fonds de solidarité a bénéficié de l’appui du gouvernement du Québec et de l’Agence de la francophonie. L’ACDI a aussi été sollicitée pour aider au démarrage du fonds sénégalais.

M. Massé a également tenu à souligner le rôle clef joué par M. Fernand Daoust, ex-président de la FTQ et conseiller spécial du PDG du Fonds de solidarité FTQ, qui n’a pas ménagé ses efforts depuis 4 ans pour que soit mené à bonne fin ce projet. Il a aussi souligné le rôle de M. Normand Caron, un ancien vice-président du Fonds FTQ, qui est sur place à Dakar pour aider au démarrage du projet.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente près d’un demi-million de membres. La Fonds de solidarité FTQ, dont l’actif est de près de 4 milliards de dollars, compte quelque 430 000 actionnaires. Il a contribué à ce jour à la création, au maintien et au soutien de plus de 90 00 emplois au Québec.

Source

  • FTQ
  • http://www.ftq.qc.ca

Renseignements

  • Louis Fournier
  • lfournier@ftq.qc.ca