La FTQ se dit satisfaite que ses interventions aient été prises en compte

Commission sur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire québécois

Montréal, mercredi 13 février 2008 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) se dit satisfaite que la Commission sur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire québécois ait retenu en substance dans ses recommandations les principaux éléments que la centrale a présentés à l’occasion de ses audiences publiques.

« Nous avons beaucoup insisté sur la souveraineté alimentaire et sur des incitatifs à la production et la distribution au Québec par le biais, notamment, de l’approvisionnement des institutions publiques, hôpitaux, CHSLD, écoles, centres correctionnels, une orientation qu’a retenue le commissaire Pronovost », note Louis Bolduc, directeur québécois des Travailleurs et Travailleuses unis de l’alimentation et du commerce (TUAC) et vice-président de la FTQ.

Outre l’emphase placée sur la formation de la main-d’œuvre et des stratégies d’intéressement pour stimuler la relève dans l’agriculture et l’agroalimentaire québécois, M. Bolduc relève les recommandations visant à instaurer un meilleur encadrement des travailleurs agricoles, notamment des travailleurs migrants, dans une volonté de respect de leurs droits fondamentaux en matière de conditions de travail, de logement, de conditions sanitaires décentes, par exemple.

« Nous saluons la recommandation voulant que le ministère de l’Agriculture travaille de concert avec le ministère du Travail pour assurer cet encadrement des droits des travailleurs agricoles, mais nous pensons qu’un amendement au Code du travail pour leur permettre l’accès à la syndicalisation assurerait à ces travailleurs une pleine reconnaissance de leurs droits et l’exercice de ces mêmes droits », a conclu Louis Bolduc.

La FTQ est la plus grande centrale syndicale québécoise avec plus de un demi-million de membres.

– 30 –

Source : FTQ
Renseignements : Louis Cauchy, 514 235-3996