La FTQ lance un appel à la solidarité syndicale internationale pour Haïti

Daniel Boyer, président de la FTQ

Photo: Clément Allard

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) lance un appel à la solidarité pour venir en aide au peuple haïtien durement touché par l’ouragan Matthew. Il s’agit de la plus grande catastrophe à toucher ce pays ami depuis le tremblement de terre de 2010.

«L’ampleur du désastre est connue, c’est pourquoi nous invitons nos membres et nos syndicats affiliés à contribuer généreusement aux appels de solidarité des organisations humanitaires crédibles qui œuvrent dans les communautés touchées», a déclaré le président de la FTQ, Daniel Boyer.

Tout en saluant les efforts déployés par les autorités et la société civile haïtienne pour limiter les pertes en vies humaines, ainsi que les interventions d’urgence dans les zones sinistrées, la FTQ lance également un appel au fédéral et au Québec pour que l’aide apportée se fasse dans un esprit de concertation, de développement durable et inclusif avec le peuple haïtien.

À plus long terme, l’aide internationale doit se faire avec vision en évitant d’accroître la dépendance du peuple haïtien à l’aide internationale, tout en soutenant le développement de la souveraineté alimentaire et en contrant la dégradation environnementale.

«Mais, dans l’immédiat, ce qui préoccupe, c’est l’aide d’urgence que nous nous devons d’apporter aux régions sinistrées. C’est pourquoi, tout comme en 2010, nous invitons nos membres, nos syndicats affiliés et la population en général à être généreux», a conclu le président de la FTQ.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.