LA FTQ ET SON FONDS DE SOLIDARITÉ CONTRIBUENT 50 000 $ À LA MISE EN VALEUR DU PONT DE QUÉBEC – Une plaque commémorative rappellera que 89 ouvriers sont morts lors de la construction

Québec, 31 janvier 2000 – La FTQ, par l’entremise de son Fonds de solidarité des travailleurs du Québec (FTQ), contribuera une somme de 50 000 dollars au projet de mise en valeur du pont de Québec dont la construction, au début du siècle, avait coûté la vie à 89 travailleurs, a annoncé aujourd’hui M. Henri Massé, président de la FTQ et président du conseil d’administration du Fonds de solidarité.

M. Massé a annoncé la nouvelle en présence du maire de Québec, M. Jean-Paul L’Allier; du président du Conseil régional FTQ de Québec et de Chaudière-Appalaches, M. Jacques Chamberland, et du président de la Coalition pour la sauvegarde et la mise en valeur du pont de Québec, M. Jacques Jobin.

Une plaque commémorative

La contribution de la FTQ est destinée à la mise en lumière du pont de Québec par un éclairage architectural unique au monde, passant du bleu au turquoise et au blanc au gré des marées. Le jour de l’inauguration de cet éclairage, on dévoilera une plaque commémorative soulignant cette contribution et rappelant, surtout, que « la construction du pont de Québec est l’œuvre des travailleurs qui, par leur détermination et leur courage, ont permis sa réalisation », a dit M. Massé. La plaque mentionnera les noms des 89 travailleurs décédés pendant sa construction, la plupart au cours de deux catastrophes majeures.

La construction du pont s’est déroulée sur une période de 17 ans, à compter de 1900, d’où la célébration cette année du 100e anniversaire du début des travaux. Il s’agit du pont de type cantilever le plus long au monde. C’est le seul pont canadien proclamé monument historique international du génie civil. Il a aussi été désigné lieu historique national par le ministère du Patrimoine canadien. Chef-d’œuvre du génie humain qualifié de huitième merveille du monde, ce monument architectural identifie la Capitale nationale du Québec au plan international.

Travaux de réfection du pont

« Le pont est le seul lien ferroviaire entre la rive sud et la rive nord du Saint-Laurent à l’est de Montréal, souligne de son côté M. Jacques Chamberland, président du Conseil régional FTQ de Québec et de Chaudière-Appalaches. La préservation de ce lien ferroviaire est d’une importance primordiale pour l’économie régionale. À la suite des interventions pressantes du milieu, dont celle de notre Conseil régional, des travaux majeurs de réfection du pont, de l’ordre de 60 millions de dollars, ont été entrepris au printemps 1997. La réfection s’échelonne sur une période de dix ans et crée plus de 300 emplois directs et indirects, majoritairement occupés par des membres de la FTQ. »

M. Chamberland a rappelé que le Conseil régional de la FTQ est membre de la Coalition pour la sauvegarde et la mise en valeur du pont de Québec depuis les débuts et, aussi, que la FTQ est la seule organisation syndicale qui en soit membre.

La Coalition projette par ailleurs l’aménagement d’un centre d’interprétation où elle réservera une place prépondérante au rôle joué par les travailleurs dans la construction du pont. Cette partie du kiosque sera appelée FTQ-Fonds de solidarité afin de souligner la contribution des deux organismes au projet de mise en valeur du pont.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente près d’un demi-million de membres.

Source

  • FTQ
  • http://www.ftq.qc.ca

Renseignements

  • Jacques Chamberland, Conseil régional FTQ