La FTQ devant la Cour suprême pour dénoncer le détournement de la caisse de l’assurance-emploi par le gouvernement fédéral

« Comment appelle-t-on une personne qui paye ses dettes avec votre argent?

L’argent de la caisse de l’assurance-emploi doit servir aux travailleurs et aux travailleuses qui ont perdu leur emploi, et non à renflouer les coffres du gouvernement fédéral » – René Roy, secrétaire général de la FTQ

Ottawa, le 13 mai 2008 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) va plaider aujourd’hui devant la Cour suprême du Canada afin de faire invalider les dispositions de la Loi sur l’assurance-emploi qui permettent au gouvernement fédéral de s’emparer des surplus de la caisse. « Ce sont les travailleurs et les employeurs qui contribuent à la caisse de l’assurance-emploi. Le gouvernement fédéral ne met aucune cenne, et pourtant c’est lui qui s’empare des surplus et qui vide les coffres, c’est un véritable détournement », a déclaré le secrétaire général de la FTQ, René Roy.

Plus de 55 milliards de dollars détournés

Depuis les changements à la Loi sur l’assurance-emploi en 1996, le gouvernement fédéral fixe le taux de cotisation et détourne les surplus à son profit, au détriment des travailleurs et des travailleuses qui perdent leur emploi. À ce jour, le gouvernement fédéral a détourné plus de 55 milliards de dollars. « Pour la FTQ, les surplus de la caisse de l’assurance-emploi doivent être utilisés pour venir en aide aux travailleurs. L’utilisation de la caisse à d’autres fins est inconstitutionnelle et c’est ce que nous allons plaider devant la Cour suprême », a conclu René Roy.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus de un demi-million de membres.

– 30 –

Source : FTQ
Renseignements : Jean Laverdière 514 893-7809