La FTQ dénonce la loi spéciale forçant le retour au travail des officiers de la desserte de la Côte-Nord

Montréal, le 11 juin 2016. – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) ne peut que dénoncer le gouvernement Couillard qui a fait adopter au dernier jour de la session une loi spéciale visant à forcer le retour au travail des officiers en grève du navire Bella Desgagnés. «Pour la FTQ, il s’agit une fois de plus d’un coup de force du gouvernement qui nie le droit à la libre négociation en privant les travailleurs du syndicat des Métallos membres de la section locale 9599 de leur droit fondamental de faire la grève; cela est inacceptable», a déclaré le président de la FTQ, Daniel Boyer.

«Ce qui est d’autant plus honteux, c’est que cette loi spéciale a été adoptée pour mettre fin à un droit légitime d’exercer un pouvoir de force de la part des officiers du Bella Desgagnés. Rien ne justifie un tel geste alors que le transport des marchandises est assuré pour les prochains jours. Par cette loi, le gouvernement Couillard bafoue les droits fondamentaux des travailleurs et travailleuses», a conclu Daniel Boyer.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.