La FTQ appuie sans réserve la lutte des étudiants contre le gouvernement Charest « La pire décision des libéraux à l'égard des jeunes » – Henri Massé

Montréal, le 10 mars 2005 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) appuie sans réserve la lutte des étudiants des collèges et des universités contre le gouvernement Charest, a décidé aujourd’hui le Conseil général de la FTQ, l’instance suprême de la centrale entre les congrès, lors de sa réunion à Montréal.

La résolution en ce sens a été votée à l’unanimité par le Conseil général qui avait accueilli, juste auparavant, le président de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ), M. Pier-André Bouchard St-Amant. Ce dernier a expliqué la bataille en cours chez les étudiants alors que la FEUQ a invité ses quelque 170 000 membres à se joindre au mouvement de grève dans une mobilisation inédite depuis 1968, a-t-il dit.

« Les coupures de 103 millions de dollars effectuées dans les bourses ont été la pire décision de ce gouvernement à l’égard des jeunes et ceux-ci ont raison de se battre, a déclaré le président de la FTQ, M. Henri Massé. Le gouvernement a empiré l’endettement des étudiants, surtout de ceux et celles qui sont les plus pauvres et qui viennent des régions éloignées. La FTQ est solidaire de la lutte des étudiants et les appuiera fermement dans leurs négociations avec le gouvernement ».

La FTQ, la plus grande centrale syndicale, représente plus d’un demi-million de membres.

Source

  • FTQ
  • http://ftq.qc.ca

Renseignements

  • Louis Fournier
  • lfournier@ftq.qc.ca