« IL FAUT FAIRE PLUS DE PLACE AUX JEUNES DANS LES SYNDICATS ET RAJEUNIR LE DISCOURS SYNDICAL » Henri Massé

Montréal, 28 janvier 2000 - « Je lance un appel pressant aux aînés : ils doivent faire plus de place aux jeunes dans les syndicats. Les jeunes d’aujourd’hui n’ont pas la loi du nombre pour eux, contrairement à ce qu’ont vécu leurs aînés. Nous avons une responsabilité à leur égard. Et c’est grâce à une plus grande présence des jeunes que nous allons pouvoir rajeunir le discours syndical. »

Tel est le message qu’a transmis le président de la FTQ, M. Henri Massé, à la clôture du grand colloque de la centrale sur les jeunes et le syndicalisme qui a rassemblé plus de 400 syndicalistes – dont la moitié ayant moins de 35 ans – à Montréal, durant deux jours. Ce colloque a notamment permis de préparer les interventions de la FTQ en vue du Sommet du Québec et de la jeunesse.

La FTQ est la centrale qui représente le plus grand nombre de jeunes de moins de 35 ans, soit plus de 130 000, qui forment près de 30 % de son membership.

« Nous devons faire plus de place aux jeunes dans les instances dirigeantes de nos syndicats, à tous les niveaux, a dit M, Massé. Il y a de la place pour les jeunes à la direction des syndicats, dans nos comités, dans nos congrès. Il ne faut pas opposer les plus jeunes aux plus vieux mais travailler ensemble au service de nos membres. Il faut allier le dynamisme et la fougue des jeunes à l’expérience des aînés. » La FTQ a d’ailleurs embauché récemment un jeune conseiller syndical de 29 ans, Jacques Théoret, qui s’occupe du dossier des jeunes à la centrale.

Les jeunes favorables aux syndicats

Monsieur Massé a également souligné que, contrairement à certains préjugés, ce sont les jeunes qui sont les plus favorables au syndicalisme, selon un sondage CROP réalisé pour le compte de la FTQ. Ainsi, 54 % des jeunes syndiqués de moins de 25 ans préféreraient être syndiqués s’ils en avaient le choix, comparé à 30 % chez les non-syndiqués en général, révèle ce sondage CROP. Par ailleurs, 80 % des jeunes de moins de 25 ans estiment que le syndicalisme est nécessaire, comparé à 67 % des Québécois en général.

Les syndicats affiliés à la FTQ ont d’ailleurs fait des percées récemment dans des secteurs comme les librairies Renaud-Bray et Garneau, où la moyenne d’âge des salariés est de 23 ans, et auprès du personnel d’accueil des cinémas.

La précarité de l’emploi

Le colloque a montré que la précarité de l’emploi s’avère le problème numéro un chez les jeunes. « Il ne faut pas s’adapter à la précarité mais la combattre et la réduire le plus possible, dit M. Massé. Il faut bâtir une société où nous aurons encore des emplois permanents, de bons emplois de qualité. » Il a demandé aux employeurs d’offrir de vrais stages de formation aux jeunes, pas des stages pour une main-d’œuvre à bon marché.

Il a donné l’exemple du nouveau Fonds étudiant solidarité-travail du Québec, mis sur pied par la FTQ et son Fonds de solidarité, qui offre depuis l’été dernier des stages rémunérés dans des syndicats, des coopératives, des groupes communautaires et des PME. Le fonds compte accueillir près de 500 jeunes l’été prochain. Le président de la FTQ a aussi insisté sur l’importance de l’éducation et des réinvestissements majeurs qu’on doit y faire.

Le Sommet de la jeunesse

Quant au Sommet de la jeunesse, « la FTQ y participera activement, comme partenaire, car nous n’avons jamais été d’accord avec la politique de la chaise vide, a dit M. Massé. Bien sûr, nous sommes très respectueux de la démarche des jeunes et ce doit être leur sommet à eux. Nous proposerons des solutions aux problèmes que les jeunes eux-mêmes identifient comme prioritaires, comme la précarité de l’emploi. Nous aborderons aussi les questions de l’éducation et de la formation professionnelle, ainsi que des lois du travail. »

« La FTQ estime que le Sommet pourra contribuer à la mise en œuvre de solutions concrètes aux problèmes des jeunes », conclut M. Massé.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente près d’un demi-million de membres.

Source

  • FTQ
  • http://www.ftq.qc.ca

Renseignements

  • Louis Fournier
  • lfournier@ftq.qc.ca