Henri Massé au Saguenay - Lac-Saint-Jean : La FTQ est d'accord avec des mesures spéciales pour transformer l'aluminium dans la région

Jonquière, 7 février 2001 - « La région du Saguenay – Lac-Saint-Jean est la plus grande productrice d’aluminium au monde. Elle a donc droit a des mesures particulières, comme le crédit d’impôt spécial accordé par Québec, pour y favoriser la mise sur pied d’usines de transformation de l’aluminium et la création d’emplois de qualité. »

C’est le message transmis par le président de la FTQ, M. Henri Massé, à l’occasion d’une rencontre avec plus d’une centaine de dirigeants et dirigeantes des syndicats affiliés dans la grande région du Saguenay – Lac-Saint-Jean-Chibougamau-Chapais. La rencontre se tient ce soir au Holiday Inn de Jonquière, à l’initiative des deux Conseils régionaux de la FTQ.

La FTQ représente la très grande majorité des salariés de l’industrie de l’aluminium au Québec, par l’entremise de la Fédération des syndicats du secteur de l’aluminium (FSSA) et du Syndicat des Métallos, soit plus de 6 000 membres au Saguenay – Lac-Saint-Jean, en Mauricie et à Beauharnois.

Le Saguenay – Lac-Saint-Jean d’abord
« Nous sommes tout à fait d’accord avec le crédit d’impôt spécial accordé par Québec pour chaque emploi créé dans votre région par des entreprises de transformation de l’aluminium, dit M. Massé. Il faut même renforcer ce genre de mesures, mais on ne doit pas les étendre de façon générale à la grandeur du Québec car elles deviendraient diluées et insuffisantes. On doit privilégier votre région qui déploie de grands efforts, avec des initiatives comme la Vallée de l’aluminium et le Comité Transformaction, en vue de favoriser la mise sur pied d’usines de transformation.

« La FSSA et les syndicats de l’Alcan travaillent très fort dans ce dossier. La FTQ continue d’appuyer tous les efforts que vous faites afin de développer vos avantages comparatifs. Notre Fonds de solidarité examine d’ailleurs présentement des projets d’investissements fort intéressants chez vous. »

Le président de la FTQ rappelle que seulement 15 % de la capacité québécoise de production d’aluminium primaire est transformée au Québec. Si nous avons dix des onze usines canadiennes d’électrolyse, à cause du bas prix de l’électricité, nous sommes loin d’avoir notre part des usines de transformation, car celle-ci se fait surtout aux États-Unis. L’industrie de l’aluminium représente actuellement au Québec 14 000 emplois directs et plus de 40 000 emplois indirects, ce qui est vraiment trop peu.

M. Massé conclut : « Nous n’en ferons jamais assez pour favoriser la première, la deuxième et même la troisième transformation de nos matières premières ici même au Québec. Le secteur de l’aluminium est un secteur d’avenir à cet égard, d’abord et avant tout au Saguenay – Lac-Saint-Jean. »

La FTQ est la plus importante organisation syndicale au Saguenay – Lac-Saint-Jean où elle représente près de 25 000 membres. La plus grande centrale syndicale représente au Québec près d’un demi-million de membres.

Source

  • FTQ
  • http://www.ftq.qc.ca

Renseignements

  • Louis Fournier, FTQ
  • lfournier@ftq.qc.ca