Grève de 155 Métallos à la Tréfilerie Acufil (Ispat Sidbec) à Montréal - 500 membres de la FTQ en grève ou en lock-out au Québec

Montréal, 7 mars 2001 - Les 155 salariés de la tréfilerie Acufil, propriété de l’entreprise sidérurgique Ispat Sidbec, ont dressé des piquets de grève devant l’usine située au 5 900, rue Saint-Patrick, dans le sud-ouest de Montréal. Les grévistes réclament des conditions semblables à celles de leurs camarades des autres usines d’Ispat Sidbec à Contrecoeur et à Longueuil. Tous ces salariés sont membres du Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ.

Au total, un peu plus de 500 membres de syndicats affiliés à la FTQ sont actuellement en grève ou en lock-out dans huit entreprises au Québec, révèle M. René Roy, secrétaire général de la centrale.

La moitié de ces conflits concernent des membres du Syndicat des Métallos. Outre la tréfilerie Acufil, il y a Quali-T-Galv à LaSalle, une usine de produits galvanisés, où 66 salariés sont en grève depuis le 16 mars dernier 2000, soit depuis presque un an. Il y a aussi Goodyear à Salaberry-de-Valleyfield, où 80 membres du personnel technique et de bureau ont cessé le travail le 27 avril, et Gebo Convoyeurs à Laval, où 54 métallos ont débrayé lundi dernier.

Les quatre autres conflits en cours sont les suivants : le marché d’alimentation Super C à Aylmer, où 76 membres des TUAC sont en grève depuis le 10 avril 2000; la caisse Desjardins de La Tuque, où 25 membres du SCEP ont débrayé le 4 juillet; la scierie Éloi Moisan à Portneuf, où une trentaine de membres de la Fraternité nationale des forestiers et travailleurs d’usines ont débrayé le 28 février et, enfin, le quotidien The Gazette à Montréal, où une douzaine de typographes sont toujours en lock-out depuis le 3 juin 1996.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente près d’un demi-million de membres.

Source

  • FTQ
  • http://www.ftq.qc.ca

Renseignements

  • Louis Fournier
  • lfournier@ftq.qc.ca