Grève de 1400 métallos à la Compagnie minière Québec-Cartier – Au total, 2058 membres de la FTQ sont engagés dans 9 conflits de travail

Montréal, le 12 avril 2005 – Près de 1400 membres du Syndicat des Métallos (FTQ) se sont mis en grève à la Compagnie minière Québec-Cartier, un producteur de minerai de fer, à Port-Cartier et à Fermont sur la Côte-Nord. Les principaux points en litige sont les salaires, le régime de retraite et la sous-traitance. Le contrat de travail est échu depuis le 28 février.

Cette grève est, de loin, celle qui implique le plus grand nombre de salariés parmi les neuf conflits de travail en cours chez les syndiqués de la FTQ, où l’on dénombre au total 2058 grévistes et lock-outés.

Montréal et Montérégie

À Montréal, 335 membres du Syndicat des Métallos sont en grève à la compagnie Tuyaux Wolverine depuis le 4 avril. À Laval, 91 membres des TCA ont cessé le travail chez Emballages Orion le 24 mars. En Montérégie, une vingtaine d’autres métallos ont débrayé à la compagnie Les Moulins Maple Leaf à Sainte-Catherine, depuis le 2 mars. À Napierville, 80 membres des TUAC sont en grève depuis le 21 février chez le fabricant de moules en plastique GSC Technologie.

Québec, Saguenay, Mauricie

À Beauport près de Québec, une centaine de membres des TUAC sont en grève depuis le 30 juillet au magasin Super C (Métro Richelieu). À Chicoutimi (Saguenay), une vingtaine de membres des TCA sont en grève à la compagnie Scepter Aluminium depuis le 4 janvier. À Lac-aux-Sables en Mauricie, quatre syndiqués sont en lock-out à l’Association de chasse, pêche et villégiature Tawachiche, depuis le 21 octobre dernier.

Enfin, une douzaine de techniciens et de commis de bureau sont en grève au Centre d’accès à l’information juridique du Palais de Justice de Montréal depuis le 25 février 2003, soit depuis plus de deux ans.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.

Source

  • FTQ
  • http://ftq.qc.ca

Renseignements

  • Louis Fournier
  • lfournier@ftq.qc.ca