Grève chez Honeywell Aérospatiale à Saint-Laurent (Montréal) – Au total, 415 membres de la FTQ sont engagés dans 6 conflits de travail

Montréal, le 14 mars 2005 – Plus de 200 salariés se sont mis en grève à la compagnie Honeywell Aérospatiale dont l’usine est située à Saint-Laurent (Montréal). Ils sont membres des Travailleurs canadiens de l’automobile, de l’aérospatiale et du transport (TCA), un syndicat affilié à la FTQ. Les principaux enjeux du conflit sont la protection des emplois et le régime de retraite.

Cette grève est celle qui implique le plus grand nombre de salariés parmi les six conflits de travail en cours chez les syndiqués de la FTQ, où l’on dénombre au total 415 grévistes et lock-outés, indique M. René Roy, secrétaire général de la centrale.

À Beauport près de Québec, une centaine de salariés du magasin Super C (Métro Richelieu) sont en grève depuis le 30 juillet. Ils sont membres des Travailleurs et travailleuses unis de l’alimentation et du commerce (TUAC).

À Chicoutimi (Saguenay), une vingtaine de membres des TCA sont en grève à la compagnie Scepter Aluminium depuis le 4 janvier. À Napierville en Montérégie, 80 membres des TUAC ont débrayé le 21 février chez le fabricant de moules en plastique GSC Technologie. À Lac-aux-Sables en Mauricie, quatre syndiqués sont en lock-out à l’Association de chasse, pêche et villégiature Tawachiche, depuis le 21 octobre dernier.

Enfin, une douzaine de techniciens et de commis de bureau sont en grève au Centre d’accès à l’information juridique du Palais de Justice de Montréal depuis le 25 février 2003, soit depuis plus de deux ans.

Source

  • FTQ
  • http://ftq.qc.ca

Renseignements

  • Louis Fournier
  • lfournier@ftq.qc.ca