GM-BOISBRIAND : LA FTQ ET LES TCA INTENSIFIENT LEUR CAMPAGNE POUR LE SAUVETAGE DE L'USINE - Le congrès de la centrale appuie massivement les syndiqués

Québec, le 28 novembre 2001 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et son syndicat affilié, les Travailleurs canadiens de l’automobile (TCA-FTQ), ont décidé d’intensifier leur campagne pour le sauvetage de l’usine de la General Motors, à Boisbriand, dont la fermeture annoncée entraînera la perte de plus de 10 000 emplois directs et indirects au Québec, selon les calculs des TCA. Cette campagne sera notamment marquée par une tournée de toutes les régions qui culminera dans une grande manifestation à Montréal.

Le congrès de la FTQ, à Québec, a adopté ce matin, à l’unanimité, une résolution d’appui aux 1 300 syndiqués encore à l’emploi de GM, dont l’usine doit fermer ses portes en septembre 2002. La résolution demande à la FTQ d’intervenir une nouvelle fois auprès des gouvernements du Québec et du Canada pour convaincre GM Canada de faire un investissement majeur créateur d’emplois à Boisbriand, afin que le Québec conserve sa juste part dans l’industrie automobile.

La résolution rappelle que l’usine de Boisbriand, selon la compagnie elle-même, surpasse en qualité et en productivité la majorité des usines de GM. Elle souligne que les pertes d’emploi prévues auront des effets dévastateurs non seulement dans la région des Laurentides mais aussi dans toutes les régions du Québec.

Des militants de la section locale 1163 des TCA-FTQ chez GM vont donc effectuer une tournée de toutes les régions, dans un autobus nolisé pour l’occasion. Avec l’appui des dix-sept Conseils régionaux de la FTQ, ils entendent sensibiliser la population aux effets dramatiques de la fermeture prévue. Cette tournée se terminera par une grande manifestation à Montréal.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.

Renseignements

  • Louis Fournier
  • lfournier@ftq.qc.ca