Décès sur un chantier de la Romaine - La FTQ appuie la demande de la FTQ-Construction de tenir une commission d’enquête publique

Serge Cadieux

Photo: Clément Allard

Inquiète des dangers en matière de santé et sécurité du travail sur le chantier d’Hydro-Québec, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) joint sa voix à celle de son syndicat affilié, la FTQ-Construction, et demande au gouvernement de créer une commission d’enquête publique pour examiner la situation.

«Nous tenons d’abord à exprimer nos condoléances aux proches et aux familles des travailleurs décédés. Il existe présentement un réel problème de confiance sur le chantier de la Romaine. Les travailleurs sont inquiets, les familles endeuillées veulent des réponses et la mise sur pied d’un comité spécial pour examiner les méthodes de travail ne sera pas suffisante pour régler la situation», affirme le secrétaire général de la FTQ, Serge Cadieux.

À plusieurs reprises déjà, la FTQ et la FTQ-Construction ont demandé au gouvernement d’agir dans le dossier de la santé et sécurité sur les chantiers de construction. Alors que la prévention devrait être prioritaire dans tous nos milieux de travail, les travailleuses et les travailleurs payent trop souvent les frais et parfois au prix de leur vie de l’indifférence en matière de santé et sécurité.

La centrale syndicale soutient également la demande de la FTQ-Construction qui a réclamé aujourd’hui par voie de communiqué de presse à Hydro-Québec d’arrêter tous les travaux sur le chantier de la Romaine jusqu’à la présentation d’un plan d’intervention qui expliquera comment les travaux pourront reprendre de manière sécuritaire.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.