Décès du docteur Henry Morgentaler

« Son combat devra rester gravé dans l’histoire et dans notre mémoire »
— Daniel Boyer, secrétaire général de la FTQ

Montréal, le 30 mai 2013. − À l’occasion du décès du docteur Henry Morgentaler, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec tient à témoigner à son entourage sa sympathie, de même qu’à saluer son combat incessant pour faire respecter le droit à l’avortement.

« Il en fallait du courage et de la détermination pour accomplir un tel idéal et tout le monde sait qu’il a dû se battre contre vents et marées pour faire entendre son point de vue. Rien ne l’a arrêté : ni les interruptions de grossesse faites en sécurité dans l’illégalité, ni les procédures juridiques, ni les condamnations, ni l’emprisonnement. Le docteur Morgentaler faisait partie de ceux et celles, qui, trop rares, consacrent leur vie à la défense des droits et libertés les plus élémentaires. Nous lui levons notre chapeau, bien haut. » C’est en ces termes que le secrétaire général de la FTQ, Daniel Boyer, a souligné la perte de ce grand homme.

Malgré son combat valeureux, le droit des femmes à disposer librement de leur corps est attaqué sans relâche par les forces rétrogrades, qui voudraient un retour en arrière, alors que les interruptions de grossesse se faisaient clandestinement, et dangereusement.

« Incontestablement, le décès du docteur Morgentaler laisse un vide important, et il nous faudra sans relâche rappeler ce qu’il était et ce qu’il a fait pour faire avancer la cause des femmes afin que son combat ne se perde pas dans les méandres de l’histoire et qu’il reste gravé dans nos mémoires », a conclu Daniel Boyer.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.