Début de la commission parlementaire sur le projet de loi 33

La FTQ et la FTQ-Construction se dissocient de tout geste d’intimidation ou d’agression

Montréal, le lundi 24 octobre 2011. Le Comité ad hoc pour la défense des droits des femmes dans les métiers et occupations de la construction est le premier groupe à avoir été entendu par la commission parlementaire de l’économie et du travail qui commençait cet après-midi.

À peine les auditions commencées, l’une des porte-parole de ce comité a déclaré qu’une des leurs ne pouvait être là, agressée il y a deux semaines par un membre de la FTQ. Elle a déclaré également que deux autres femmes ont été blessées dans des circonstances qu’elle n’a pas précisées et évacuées du chantier de la Romaine en ambulance.

« Dès que j’ai pris connaissance de ces allégations, j’ai ordonné une enquête à l’intérieur de nos syndicats. Je répète que s’il y a lieu, je condamnerai de tels agissements qui sont à juste titre répréhensibles. À la FTQ et à la FTQ-Construction, nous ne tolérons ni l’intolérable, ni l’inacceptable de la part de qui que ce soit, à l’intérieur comme à l’extérieur de nos rangs », a déclaré le président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), Michel Arsenault.

« S’il s’avérait, ont dit le président de la FTQ, Michel Arsenault, le président et le directeur général de la FTQ-Construction, Arnold Guérin et Yves Ouellet, que de tels comportements ont eu lieu, soyez assurés que des mesures immédiates seront prises envers les fautifs. »

Premières vérifications faites, il apparaît cependant que l’agression alléguée il y a deux semaines n’avait rien à faire avec la FTQ ou la FTQ-Construction. Concernant les femmes blessées sur le chantier de la Romaine, les premières informations obtenues, notamment auprès d’Hydro-Québec, ne nous permettent pas de conclure à une quelconque infraction pour l’instant.

Le président de la FTQ et la direction de la FTQ-Construction promettent leur entière collaboration pour éclaircir la situation.

La FTQ est la plus grande centrale syndicale québécoise avec plus de 600 000 membres.

– 30 –

Sources : FTQ et FTQ-Construction
Renseignements : Jean Laverdière 514 893-7809