CSN - CSQ - FTQ - SFPQ - FIIQ - Une rencontre décevante des syndicats avec le Conseil du trésor sur l'équité

MONTRÉAL, le 30 mai – Au sortir de la rencontre sur l’équité salariale dans le secteur public avec la présidente du Conseil du trésor, Mme Monique Jérôme-Forget, à laquelle participaient la présidente de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Mme Claudette Carbonneau, la présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Mme Monique Richard, le président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, M. Henri Massé, le président du Syndicat de la fonction publique du Québec (SFPQ), M. Michel Sawyer et la trésorière de la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ), Mme Lise Martel, les leaders se sont déclarés passablement déçus de cette rencontre.

« La décision annoncée par Mme Jérôme-Forget de repousser après la présentation du budget toute discussion concrète sur la suite des choses, alors que nous étions en attente d’une proposition formelle depuis déjà au moins trois semaines, est loin de nous conforter », a déclaré le porte-parole de l’intersyndicale, M. Henri Massé, à l’issue de cette rencontre d’une demi- heure. « Nous désirons toujours, pour notre part, régler la question de l’équité salariale avant l’amorce de la prochaine négociation, d’autant plus que la majorité des organisations avaient consenti à une prolongation d’un an de nos conventions collectives, précisément pour ne pas entremêler les deux dossiers. »

« L’essentiel de ce que nous avons décodé de la position avancée par Mme Jérôme-Forget est que le processus et l’échéancier des travaux sur l’équité salariale convenus dans la foulée de l’entente du 17 décembre 2002 ne pourront être rencontrés dans les délais prévus », a ajouté M. Massé, affirmant dans la même foulée que « la ministre a confirmé la volonté du nouveau gouvernement de clore cet épineux dossier le plus rapidement possible. C’est somme toute le seul élément positif que nous pouvons retenir. »

Rappelons que les parties avaient convenu, le 17 décembre 2002, de poursuivre les travaux au delà de la date du 20 décembre 2002, la partie syndicale rejetant alors unanimement la proposition gouvernementale de verser les ajustements salariaux avant le 31 décembre 2002, selon les écarts calculés à partir de la décision de la Commission sur l’équité salariale avec un plan d’évaluation différent de celui utilisé actuellement.

Les travaux d’équité salariale dans le secteur public et parapublic, les Sociétés d’Etat et organismes publics touchent quelque 300 000 salariés(es) répartis à l’intérieur de plus de 500 titres d’emploi.

Source

  • CSN – CSQ – FTQ – SFPQ – FIIQ
  • http://www.ftq.qc.ca

Renseignements

  • Louis Cauchy
  • lcauchy@ftq.qc.ca