Congés parentaux : La FTQ accueille avec scepticisme l'annonce de l'entente entre Québec et Ottawa

Montréal, le 21 mai 2004 – Même si un pas vient d’être franchi dans la bonne direction, la FTQ accueille avec scepticisme l’annonce aujourd’hui de l’entente entre Québec et Ottawa sur les congés parentaux, déclare M. René Roy, secrétaire général de la centrale.

« Outre le fait que cette annonce ressemble à un bonbon électoral à la veille du déclenchement du scrutin fédéral, il ne s’agit encore que d’une entente de principe et les négociations sont loin d’être terminées, constate M. Roy. Ainsi, l’entente ne précise aucunement la part du financement qui proviendra du fédéral et les modalités de ce financement, un point crucial sur lequel Québec et Ottawa sont opposés depuis 1996. De plus, les parents devront encore patienter plus d’un an et demi, au moins jusqu’en janvier 2006, avant de pouvoir bénéficier du nouveau programme québécois d’assurance parentale. »

« Voilà plusieurs années que la FTQ, ainsi que les nombreux autres organismes membres du Regroupement québécois pour l’assurance parentale, font pression pour que le Québec puisse enfin se donner ce nouveau programme de congés parentaux », rappelle M. Roy. Ces pressions ont conduit à l’adoption il y a exactement trois ans, en mai 2001, de la loi 140 présentée par le gouvernement du Parti Québécois et votée à l’unanimité par l’Assemblée nationale. M. Roy salue d’ailleurs le fait que l’entente de principe contienne les mêmes dispositions que cette loi qui prévoit un programme bien meilleur que le régime fédéral relié à l’assurance-emploi.

M. Roy souligne que les négociations entre Québec et Ottawa ont repris à la suite d’un jugement de la Cour d’appel du Québec qui a confirmé, en janvier, la compétence exclusive du Québec en matière d’assurance parentale. Or, en février, Ottawa en a appelé de ce jugement devant la Cour suprême. « Pour manifester sa bonne foi, Ottawa devrait au moins retirer cet appel », conclut M. Roy.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise, représente plus d’un demi-million de membres.

Source

  • FTQ
  • http://ftq.qc.ca

Renseignements

  • Louis Fournier
  • lfournier@ftq.qc.ca