Colloque de la FTQ sur les ressources naturelles et la politique énergétique

Trois-Rivières, le 22 mai 2012 – Plus de 200 personnes ont participé à l’ouverture du colloque de la FTQ sur les ressources naturelles et la politique énergétique.

En avant-midi, après le mot de bienvenue du président du Conseil régional FTQ Mauricie et Centre-du-Québec, André Fleury, et le discours d’ouverture de Michel Arsenault, président de la centrale, la parole a été donnée à Dominic Champagne, artiste, metteur en scène et militant.

Michel Arsenault a rappelé que si le développement annoncé des ressources naturelles est à l’ordre du jour, il doit se faire dans le respect. Dans celui des communautés touchées, dans celui de leurs droits et dans celui de leur environnement. Et c’est l’ensemble de la population québécoise qui doit bénéficier des retombées économiques.

Dominic Champagne a dénoncé l’écart grandissant entre riches et pauvres, s’appuyant sur la vie qu’il a observée à Las Vegas, ville « cauchemar » où il a pourtant réalisé le rêve de mettre en scène le spectacle Love et où il a ressenti le besoin viscéral de se « recoller à la terre ». Véritable plaidoyer en faveur de la capacité collective de faire changer les choses et de réduire efficacement l’écart entre riches et pauvres. Son discours a été chaudement applaudi.

Tous ont saisi l’occasion pour dénoncer la loi 78, une loi matraque inique, qui porte atteinte aux libertés civiles et qui menace notre démocratie.

L’avant-midi s’est terminé avec la projection d’une vidéo et un appel à la réflexion lancé par Lise Côté du service de la recherche de la FTQ. L’après-midi était consacré à des discussions en ateliers.

– 30 –

Source : FTQ
Renseignements : Jean Laverdière, 514 893-7809